Équipement parasportif

 

 

De la même façon qu’un coureur choisit soigneusement ses chaussures de course, un para-athlète doit s’adapter au fauteuil roulant qu’il va utiliser pour pratiquer son sport, doit faire attention à la façon dont il s’attache à son guide, doit bien choisir la jambe de sprint sur laquelle il va courir ou encore le modèle de luge de hockey avec laquelle il va patiner.

Lorsque l’on découvre un parasport, il est important d’utiliser les bons équipements pour vivre une expérience positive et bien se familiariser avec le sport.

Discutez avec votre club et vos équipiers des équipements qu’ils utilisent et de la façon dont ils les ont obtenus.

Financement

Commencez au niveau local. Communiquez avec les clubs de votre communauté comme le Kiwanis, l’Optimist, le Rotary Club et le Lions Club pour déterminer quels soutiens financiers existent au niveau local.

Les organismes locaux et provinciaux de sport ont accès à des fonds pour des équipements parasportifs par l’entremise du Fonds de développement du sport paralympique du Comité paralympique canadien et du Fonds parasports de Bon depart.

« Grâce au Fonds d’équipement adapté, le nombre de joueurs qui s’entraînent dans notre programme de hockey sur luge a augmenté. L’ajout des nouvelles luges a permis d’attirer plus de participants et les entraîneurs ont constaté une amélioration de la dextérité et la vitesse des joueurs pendant les exercices. »

— Ross MacDonald, au nom de Sportability BC (2005)

« J’ai un handicap physique depuis un très jeune âge. Quand j’étais jeune, je ne pouvais pas faire de ski. À 40 ans, j’ai appris à skier grâce au programme Vancouver Adaptive Snow Sports. Un skieur ayant un handicap doit apprendre les rudiments du sport avant d’acheter son propre équipement (fauteuil-ski et bâtons de ski d’appui) qui peut être très cher. C’est ce que le programme m’a permis de faire. »

— Jeff Standfield, membre de VASS (2007)