Athlètes ayant un handicap physique

Athlètes amputés

Un amputé est une personne ayant un membre ou une partie de membre en moins (bras ou jambe). Les personnes amputées ne sont pas identiques. Certains athlètes sont nés avec un membre en moins ou une partie de membre. D’autres ont perdu des membres ou parties de membres à la suite de maladies telles que le cancer ou le diabète, ou à la suite d’un accident. L’amputation peut affecter l’équilibre d’une personne ou sa capacité de se déplacer. Pour améliorer leur capacité de mouvement, certains athlètes portent des prothèses. Une prothèse est un dispositif artificiel qui remplace un membre absent du corps.

Athlètes ayant un traumatisme médullaire

Les traumatismes médullaires ou les blessures au dos peuvent entraîner la paralysie, laquelle affecte les mouvements de la partie inférieure du corps et toutes les parties ou certaines parties des muscles du tronc. Le degré d’incapacité à la suite d’un traumatisme médullaire dépend de l’emplacement de la blessure à la moelle épinière. De manière générale, plus la blessure est élevée au niveau de la colonne vertébrale, plus les fonctions sont affectées parce que plus de muscles sont touchés.                     

Athlètes ayant une paralysie cérébrale

La paralysie cérébrale est une condition qui endommage les parties du cerveau qui contrôlent le mouvement et les postures du corps. Ce dommage peut survenir avant, durant et après la naissance, dû à un retard dans l’arrivée de l’oxygène au cerveau. L’incapacité peut ne présenter aucun signe visible, ou peut entraîner un manque de contrôle des mouvements faciaux et des membres et des difficultés au niveau de la parole.

Les autres

Cette classification de l’handicap englobe les personnes avec la sclérose en plaques, la dystrophie musculaire, la polio et le spina-bifida. Elle comprend de plus un certain nombre d’autres handicaps qui ne se classent dans aucune autre catégorie spécifique. Vous trouverez ci-dessous les renseignements sur les handicaps de cette catégorie.

  • La sclérose en plaques est une maladie neurologique chronique imprévisible qui touche le système nerveux central. La destruction graduelle du recouvrement des fibres nerveuses par groupes au niveau du cerveau ou de la moelle épinière ou des deux, entraîne une faiblesse des muscles, une perte de la coordination et de la parole et des problèmes de la vision.
  • La dystrophie musculaire est une maladie génétique progressive caractérisée par une faiblesse musculaire progressive et une atrophie des fibres musculaires. Certaines personnes ayant une dystrophie musculaire peuvent souffrir de paralysie (incapacité de bouger une partie du corps) causée par un affaiblissement graduel des muscles du bras, de l’épaule et de la jambe.
  • La poliomyélite (polio) est une infection virale des cellules motrices de la moelle épinière entraînant une déformation, une paralysie musculaire ou un affaiblissement des muscles. La sévérité de l’infection détermine la portée des dommages et de la paralysie.
  • Le spina bifida est une déformation de croissance de la colonne vertébrale dans le cadre de laquelle une ou plusieurs vertèbres ne se referment pas complètement au début du développement. Les vertèbres sont la série d’os qui forment la colonne vertébrale. Ceci occasionne une ouverture dans la colonne vertébrale, laquelle entraîne des dommages au système nerveux et peut affecter la fonction musculaire et la sensation à des degrés divers.