CHANTAL PETITCLERC

À 13 ans, un accident prive Chantal de l’usage de ses jambes. Son professeur d’activité physique à l’école secondaire, Gaston Jacques, aura une influence déterminante sur elle, lorsqu’il la convainc d’essayer la natation pour développer sa force et sa résistance. C’était son premier contact avec le sport et l’entraînement. Quatre ans plus tard, elle découvre l’athlétisme en fauteuil roulant et c’est le début d’une longue et fructueuse carrière qui la mènera des Jeux de Barcelone, en 1992. jusqu’à ceux de Pékin, en 2008. Elle rentre des Jeux paralympiques de 2008 à Beijing avec cinq médailles d’or, deux records du monde et un record paralympique. Elle est l’athlète sur piste la plus médaillée de l’histoire, l’athlète canadienne ayant remporté le plus de médailles (tous sports confondus), ainsi que la seule athlète du Canada à avoir remporté des médailles d’or aux Jeux olympiques, paralympiques et du Commonwealth.  Même si elle ne fait plus compétitions de courses sur piste depuis les Jeux de Beijing, Chantal a continué à s’entraîner pour participer à des marathons sur route pendant quelques années. En 2012, un nouveau chapitre de sa carrière sportive s’est ouvert lorsqu’elle a agi comme coach et mentor de l’équipe britannique d’athlétisme paralympique, aux Jeux paralympiques de Londres. À son retour au Canada, elle a été nommée chef de mission de l’équipe canadienne aux Jeux du Commonwealth de 2014 à Glascow, et plus récemment, chef de mission de l’équipe canadienne des Jeux paralympiques de 2016 à Rio. 

Conférencière très prisée, elle partage son histoire avec des dizaines de groupes chaque année, partout au Canada et à l’étranger. Elle participe aux travaux de différentes organisations du monde de l’athlétisme et du sport paralympique et s’implique activement comme porte-parole du Défi sportif à Montréal ainsi que comme ambassadrice de l’organisme international Right to Play.

En 2016, elle a été nominé au Sénat canadien.