Dominic Larocque

 

Le gardien et vétéran de la guerre en Afghanistan Dominic Larocque se prépare pour les Jeux paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018 en tant que champion du monde en titre.

Au championnat du monde de para-hockey sur glace de 2017 à Gangneung, en Corée du Sud, en avril 2017, Larocque a conduit le Canada à sa première médaille d’or depuis 2013. Il a obtenu deux blanchissages dans la ronde préliminaire, puis il a gagné les deux matches éliminatoires, incluant une performance de 12 arrêts dans une victoire de 4-1 contre les É.-U. pour la médaille d’or.

C’est après les Jeux paralympiques de Sotchi 2014, où le Canada a gagné la médaille de bronze, que Larocque a décidé de changer de la position d’attaquant à celle de gardien.

À Sotchi, à sa première participation aux Jeux paralympiques, Larocque n’a pas tardé à faire sentir sa présence. Il a marqué deux buts dans la première victoire du Canada dans le tournoi contre la Suède et il a ajouté un but et une passe le soir suivant contre la Norvège. Larocque a joué dans les cinq matches alors que le Canada a gagné la médaille de bronze.

En 2007, dans les Forces armées canadiennes en Afghanistan, le véhicule blindé dans lequel le caporal Larocque se déplaçait s’est renversé en roulant sur un appareil explosif improvisé. Larocque a eu un tibia, un péroné et une cheville fracturés et une jambe gauche qui a dû être amputée au-dessus du genou. Après des mois à l’hôpital et un an en réadaptation, il a commencé à pratiquer des sports. « Dès que la réadaptation a été terminée, je me suis dit que je devais aller de l’avant », dit-il.

Depuis son accident, il est demeuré au service des Forces armées canadiennes, effectuant des tâches administratives, des tâches d’entretien et de réparation. Il a découvert le hockey sur luge dans le programme Soldats sans limites, conçu pour aider le personnel militaire blessé ou malade à faire du sport, et aussi aider les soldats blessés à se réajuster à leur nouvelle vie.

Larocque a excellé au hockey, au soccer et au football quand il était enfant. Il s’est familiarisé avec les règlements et la théorie du hockey sur luge, mais il a dû s’ajuster à la nouvelle technique de manier la rondelle sans l’aide de ses jambes. Un club de Montréal a organisé une clinique de hockey sur luge en 2010 et Larocque a immédiatement impressionné. « La chose la plus difficile à apprendre est la coordination et le contrôle de la rondelle et avancer en même temps, parce que tout se fait avec les bras », dit-il.

Après les Jeux paralympiques de Vancouver 2010, il a été un des six nouveaux venus dans l’équipe nationale de hockey sur luge après avoir retenu l’attention des dirigeants d’Équipe Canada dans un camp à Petawawa, en Ontario. Depuis, il a aidé le Canada à obtenir plusieurs succès internationaux, dont le titre mondial en 2013.

FAITS SAILLANTS DE LA CARRIÈRE

Médaillé de bronze aux Jeux paralympiques de Sotchi 2014 … champion du monde en 2013 et 2017…

VIE PERSONNELLE

Il a un frère et une soeur… Il a commencé à jouer au hockey sur luge avec les Transats de Montréal en 2010 … Son joueur favori est Jonathan Toews, des Blackhawks de Chicago… Caporal dans l’armée canadienne, il a reçu la médaille du jubilée d’argent de la reine Elizabeth II, pour honorer les contributions et les réalisations importantes par des Canadiens.

RÉSULTATS INTERNATIONAUX REMARQUABLES

2017 Championnat du monde de l’IPC 1er

2015 Championnat du monde de l’IPC 2e

2014 Jeux paralympiques d’hiver 3e

2013 Championnat du monde de l’IPC 1er

 

Médailles

JeuxSportEvénementMédaille
2014 Sochi ParalympicsHockey sur lugeHockey sur luge - Mixtebronze

Résumé des résultats

Jeux Sport Evénement Résultat
2014 Sochi Paralympics Hockey sur luge Hockey sur luge - Mixte 3