Jeux paralympiques

Les Jeux paralympiques d’été ont été le deuxième plus grand événement sportif dans le monde en 2004, le plus grand étant les Jeux olympiques. Sur une période de temps relativement court, les Jeux paralympiques d’hiver se sont établis comme un grand événement dans le calendrier olympique. Les Jeux d’hiver ont fait leurs débuts en 1976 à Ornskoldsvik, en Suède - mais le concept est beaucoup plus ancien.

Les Jeux paralympiques ont fait leurs humbles débuts il y a à peine plus de 50 ans à l’hôpital de Stoke Mandeville, à Aylesbury, en Angleterre. Les origines des jeux athlétiques pour les personnes ayant un handicap remontent à la Deuxième guerre mondiale et sont le fruit des efforts de Ludwig Guttman, un médecin anglais.

Connu sous le vocable de « Père du sport pour les personnes ayant un handicap », le docteur Guttman était un ardent défenseur de l’utilisation de la thérapie par le sport dans le but de rehausser la qualité de vie des personnes qui avaient été blessées ou accidentées durant la Deuxième Guerre mondiale.

Le docteur Guttman a organisé les Jeux internationaux en fauteuil roulant de 1948 afin de coïncider avec les Jeux olympiques de Londres 1948. Il rêvait d’une compétition mondiale de sports pour les personnes ayant un handicap, laquelle se tiendrait tous les quatre ans comme une «équivalence aux Jeux olympiques». Douze années plus tard, son rêve devenait réalité.

Les premiers Jeux paralympiques ont eu lieu à Rome, en Italie, en 1960 et réunissaient 400 athlètes de 23 pays. À l’origine, seuls les athlètes en fauteuil roulant avaient été invités à participer à la compétition. Depuis ces débuts, les Jeux paralympiques ont pris de l’ampleur remarquable. Les Jeux paralympiques actuels comprennent six catégories importantes d’athlètes : personnes avec déficience visuelle, personnes ayant un handicap physique, les athlètes amputés, les personnes ayant une infirmité motrice cérébrale, les personnes ayant un traumatisme médullaire, et Les Autres – athlètes ayant un handicap physique non compris dans les catégories précitées (exemple : personnes ayant une dystrophie musculaire).

Les Jeux paralympiques se déroulent dans le cadre de deux saisons : été et hiver. Les athlètes ayant un handicap participent à la compétition dans les Jeux d’hiver depuis 1976. La Suède a été l’hôte des premiers Jeux d’hiver auxquels participaient 12 pays dans des épreuves de ski alpin et ski de fond..

Au départ, les Jeux paralympiques et les Jeux olympiques avaient lieu à différentes périodes de l’année, mais en 1992, les choses ont change. Aujord’hui, les Jeux paralympiques et les Jeux olympiques se tiennent à deux semaines d’intervalle dans les mêmes installations, et sont organisés par le même comité.

Sir Ludwig Guttmann est décédé en 1980, mais sa vision du sport pour les athlètes ayant un handicap se poursuit toujours. Il est évident que la valeur du sport dans la vie des athlètes ayant un handicap va au-delà des avantages de réhabilitation. L’esprit sportif, la camaraderie et un style de vie actif représentent d’autres avantages importants. Les talents athlétiques des compétiteurs ayant un handicap sont reconnus sur le plan mondial, tout comme le souhaitait le docteur Guttman. Les habiletés et les talents des compétitions athlétiques de haute performance sont évidents dans les performances des paralympiens de nos jours et ce, pour tous les pays.