Stilwell décroche l'or en athlétisme

le 19 novembre, 2009

BEIJING (15 septembre 2008) - Michelle Stilwell (Nanoose Bay, C.-B.)
a remporté l'or et en a profité pour inscrire un record paralympique de
19,97 s en finale du 100 m T52. En partie grâce à un excellent départ,
elle s'est retrouvée à plus d'une seconde d'avance de sa plus proche
rivale.

Juste avant sa course, Stilwell a mentionné qu'elle aimerait faire
un copier-coller avec le 200 m où elle s'était déjà couronnée d'or.

« Prendre un bon départ, c'est ma force. Et, dans une course de
courte distance comme celle-ci, tout se joue au départ. Je m'étais
juste concentrée sur le fait d'aller encore plus vite que les autres
filles qui couraient contre moi et qui s'étaient entraînées aussi fort
», a-t-elle ajouté.

Jean Laroche, son entraîneur à Beijing, a indiqué : « C'est une
superbe façon de terminer la saison. Mikey (le surnom de Stilwell)
s'est entraînée très fort, elle a livré de solides performances tout au
long de l'année, et a établi de nouveaux records du monde. »

Dans la finale masculine du 1 500 m T11, Jason Dunkerley (Ottawa,
ON) et son guide Greg Dailey (Toronto, ON) se sont emparés du bronze en
4 min 12,53. Le duo a connu un bon départ, et s'est bien positionné à
ce moment-là, restant bien concentré tout au long de cette épreuve
stratégique.

« Je suis vraiment fier d'être là et d'avoir couru comme on l'a
fait. Le niveau de compétition est très élevé. Greg me rend très fier.
Il arrive à me placer au bon endroit au bon moment, et il y met autant
de volonté que moi », a dit Dunkerley. « Je suis très heureux de
partager cette expérience avec lui et avec mon frère (Jonathan), qui
participe aussi aux Jeux, ainsi que mon entraîneur, mes coéquipiers,
mes parents, et tout particulièrement mon épouse, qui est une grande
source d'inspiration pour moi. »

Dunkerley a démontré sa reconnaissance pour son guide en lui mettant
sa médaille autour du cou pendant la cérémonie. On ne donne pas de
médaille aux guides.

« Ils ont couru comme des experts. Jason est un vrai vétéran. Les
Chinois étant en tête de course et portés par les applaudissements du
public, ce n'était pas facile pour nos athlètes de rester aussi bien
concentrés », a commenté l'entraîneur Dunkerley.

Ilana Duff (Bradwell, SK) s'est classée 5e en finale du 200 m T53, franchissant la lignée d'arrivée avec un temps de 31,47.

À l'épreuve du 1 500 m T54, Chantal Petitclerc (Montréal, QC) a
réalisé le meilleur temps des qualifications de sa vague, arrêtant le
chronomètre à 3 min 29,87 s. Diane Roy (Hatley, QC) a ravi la deuxième
place de sa vague en 3 min 30,07. Toutes deux se sont donc assurées une
place en finale du 1500 m T54, tout en enregistrant leur meilleur temps
de la saison. Quant à Tracey Ferguson (Holland Landing, ON), elle a
terminé sa course en 3 min 36,11 et ne s'est pas qualifiée.

Josh Cassidy (Oakville, ON), qui a obtenu le 5e rang du classement
général de la demi-finale du 1 500 m masculin T54, et Michel Filteau
(Saint-Jean Baptiste, QC), qui a fait un temps de 3 min 20.01, ne se
sont pas qualifiés non plus.

Filteau n'a pas pris un bon départ car l'un de ses pneus était
dégonflé. « Je suis déçu. Mais je ne pouvais pas y faire grand chose.
J'ai réussi à finir avec un temps honorable compte tenu de cet incident
technique », a-t-il confié.

Dans la première vague du 100 m (T54), Colin Mathieson (Sherbrooke,
QC) n'a pu atteindre la demi-finale en vertu de son temps 15,15
secondes. Le Finlandais Leo-Pekka Tahti, le plus rapide de cette vague,
a battu le record du monde avec un chrono de 13, 76 secondes.

Dans la demi-finale masculine du 400 m (T11), Jon Dunkerley (Ottawa,
ON) et son guide Sean Young (Ottawa, ON) ont terminé la course en 54,27
s, ce qui ne leur a pas donné de passeport pour la finale.

« Nous sommes très heureux de ce que nous avons accompli. Nous avons
été plus rapides qu'hier : c'est bon signe », a lancé le jeune
Dunkerley.

Escrime en fauteuil roulant

Pierre Mainville (Saint-Colomban, QC) a remporté quatre de ses cinq
matches éliminatoires lors de la compétition d'épée dans la catégorie
B. Il a perdu contre le Français Marc-André Cratère, dont le bras long
ne laisse aucune chance à ses adversaires.

Dans la ronde des 16, il a croisé le fer avec le Chinois Daoliang Hu et s'est incliné à 15-8.

« Je suis ravi d'être ici et de me mesurer aux meilleurs escrimeurs
au monde. Mon objectif est d'obtenir les meilleurs résultats, mais
aussi d'en profiter et d'apprendre », a déclaré Mainville.

« Il a dépassé nos attentes, ce qui nous comble. L'épée n'est pas sa
force. Nous avons hâte de le voir en action pour sa compétition de
sabre, qui est son arme de prédilection », a souligné Patrice Duclos,
responsable de l'équipe.

Mainville sera de retour en piste mercredi pour l'épreuve de sabre.

Natation

En ce dernier jour de compétitions de natation aux Jeux
paralympiques de Beijing 2008, Valérie Grand'Maison et Benoit Huot ont
poursuivi sur leur lancée de récolte de médailles. Benoit Huot s'est
emparé du bronze et, au 50 m libre S13, Grand'Maison (Montréal, QC) a
ajouté une médaille d'argent à sa collection avec un record canadien de
27,88.

« Même si j'ai battu mon meilleur temps, j'aurais voulu être encore
plus rapide aujourd'hui. Ces Paralympiques ont été incroyables, a
indiqué Grand'Maison. Participer aux Jeux m'a aidée à acquérir beaucoup
d'expérience et je vais me remettre au travail pour être encore plus
forte physiquement et mentalement. »

Huot (Montréal, QC) est arrivé au troisième rang du 400 m libre S10, au terme de 4 min 12,14 de nage.

« Cette médaille de bronze me satisfait vraiment. J'ai encore battu
mon record et je me sens bien mieux, a lancé Huot. C'est dommage que je
me sente vraiment mieux maintenant que les Jeux sont finis! Mais c'est
la vie, ça arrive. Je vais rentrer à la maison avec la soif de
m'entraîner encore plus fort et de battre ces fameux records du monde! »

En finale du 50 m libre féminin S13, Kirby Cote (Winnipeg, MB) s'est
également offert une excellente 4e place avec un temps de 28,08, et
Chelsey Gotell (Hamilton ON) est arrivée sixième, en 28,26.

Ce matin, dans les éliminatoires du 50 m libre (S13), le Montréalais
Brian Hill n'a pas été en mesure d'atteindre la finale. Son temps de
26,84 secondes lui accorde la 17e position.

Basketball en fauteuil roulant

Le Canada s'est octroyé la 5e place des Jeux paralympiques de 2008,
dominant littéralement l'équipe néerlandaise par la marque de 61 à 32
lors de la partie disputée lundi au Palais national omnisports de
Beijing.

Le jeu en défensive des Canadiennes, très serré, n'a laissé aux
Néerlandaises l'occasion de ne marquer que dix points dans la seconde
partie.

« Nous avons commencé (la seconde partie) avec une défense et une
attaque plus déterminées et un meilleur travail d'équipe que ce que
nous avions fait dans tout le tournoi jusqu'ici, d'indiquer Lisa Franks
(Saskatoon, SK). C'est trop bête qu'il nous ait fallu tout ce temps,
dans le match pour la 5e place, pour enfin réussir cette stratégie! »

L'arrière Sabrina Pettinicchi (Charters Settlement, N.-B.) a marqué le plus grand nombre de points, 14 au total.

Les Néerlandaises ont pratiquement réussi autant de rebonds et
d'interceptions que les Canadiennes, mais elles ont touché moins de la
moitié des paniers à trois points et des tirs à deux points que leurs
rivales. L'équipe canadienne a inscrit 43 rebonds contre 38 du côté de
l'équipe néerlandaise. Le Canada a obtenu 10 interceptions et son
adversaire, 8.

« Lorsque vous vous retrouvez en 5e place et que vous surclassez
complètement l'équipe qui vous suit (en 6e position) par le double de
points, ça vous interpelle! », a déclaré Tim Frick, leur entraîneur. «
Nous ne sommes qu'à quelques points de changer le cours des choses, et
c'est ça le sport. »

Rugby en fauteuil roulant

L'équipe canadienne de rugby en fauteuil roulant contrôlait le ballon
et était sur le point de marquer à la fin de la première prolongation,
mais un retournement de situation a permis à l'Australie de l'emporter
41-40.

Cette défaite conduit donc le Canada à affronter l'Angleterre demain
pour la médaille de bronze, alors que l'Australie se mesurera aux
États-Unis pour la médaille d'or.

Il n'en demeure pas moins que le Canada a offert un beau match, mais
les contre-attaques de l'Australien Riley Batt sont vite devenues le
cauchemar de l'entraîneur canadien Benoit Labrecque. Batt a marqué 23
buts.

Le Canada a dominé jusqu'au milieu du troisième quart-temps, où l'Australie a égalisé, 21-21.

Tirant de l'arrière 37-36 à la fin du troisième quart, le Canada
était en possession du ballon mais a forcé la prolongation en ne
marquant qu'à 6,2 secondes de la fin de la période, égalisant ainsi le
pointage. L'Australie n'avait donc plus assez de temps pour marquer de
nouveau avant le son de la cloche.

Mais en supplémentaire, l'Australie a usé de la même stratégie, en
attendant qu'il reste moins de 10 secondes pour marquer, empêchant
ainsi le Canada d'égaliser et de forcer une autre prolongation.

Fabien Lavoie (Québec, QC) et Mike Whitehead (Harrow, ON) ont été
les meilleurs marqueurs canadiens de cette rencontre, avec 13 buts
chacun.

« Parfois on gagne et parfois on perd, c'est ça, la vie de sportif.
Nous savions que le jeu allait être serré. Mais échouer aussi près de
la victoire est difficile à accepter », a reconnu le vétéran de
l'équipe, Daniel Paradis (Québec, QC). « C'est une défaite d'équipe, et
nous avons immédiatement commencé à nous concentrer pour le prochain
match, et sur la médaille de bronze. Nous sommes déterminés à arracher
la victoire à la Grande-Bretagne. »