Affrontement des meilleures équipes au monde au plus grand championnat du monde féminin de l’histoire, à Toronto

le 17 juin, 2014

Katie Harnock and Jessica Vliegenthart compete in the Women's Wheelchair Basketball preliminary round CAN vs. AUS at the London 2012 Paralympic Games at the Basketball Arena (Photo by: Wheelchair Basketball Canada/Canadian Paralympic Committee)

Les meilleures équipes féminines de basketball en fauteuil roulant au monde s’affairent aux derniers préparatifs pour ce qui promet d’être huit jours de compétition féroce au plus grand championnat du monde féminin de l’histoire, au Mattamy Athletic Centre, à Toronto.

Le Championnat du monde féminin de basketball en fauteuil roulant 2014, qui se déroule du 20 au 28 juin, compte 12 équipes de trois zones de la Fédération internationale de basketball en fauteuil roulant (I.W.B.F.), à la recherche du titre de championnat mondial très convoité.

Dans le groupe A, les partisans du sport pourront voir des matchs qui seront probablement chaudement disputés entre plusieurs aspirants au titre, y compris l’Australie, médaillée d’argent paralympique, les Pays-Bas, médaillés de bronze paralympique, et les États-Unis, champions du monde en titre. Le Pérou, faisant ses débuts sur la scène du championnat du monde, conjointement avec la France et le Mexique complètent le groupe d’équipes qui se disputeront les classements dans le groupe A.

Le groupe B compte l’Allemagne, championne olympique en titre, ainsi que le Canada, hôte et médaillé de bronze en titre du championnat du monde. Les aspirants au podium, la Chine, le Brésil, la Grande-Bretagne et le Japon viseront aussi les meilleurs classements dans le groupe B.

Groupe B

Venant tout juste de remporter sa médaille d’or aux Jeux paralympiques de Londres, en 2012, l’équipe allemande cherchera à obtenir son premier titre de championnat du monde et s’enorgueillit d’une redoutable combinaison de vitesse, de versatilité et d’habiletés générales. L’équipe comprend dix joueuses qui faisaient partie de l’équipe médaillée d’or olympique à Londres et promet d’avoir un grand impact à Toronto.

L’hôte, l’équipe canadienne, cherchera à présenter une septième performance consécutive et sans précédent digne du podium au championnat du monde et à se racheter pour une sixième place à Londres, en 2012. La formation canadienne compte l’étoile offensive Janet McLachlan, qui était en tête de toutes les joueuses aux Jeux paralympiques de Londres et au dernier championnat du monde pour le total de points obtenus et de rebonds. La joueuse de longue date, Tracey Ferguson, trois fois championne du monde et trois fois médaillée d’or olympique, offrira une précieuse expérience à l’équipe qui s’efforcera de se rétablir comme force dominante du basketball en fauteuil roulant. Comptant huit joueuses qui ont été membres de l’équipe paralympique et cinq joueuses déjà médaillées des championnats du monde, les Canadiennes chercheront à tirer parti de cette expérience pour s’assurer une place sur le podium.

L’équipe brésilienne est très confiante après avoir été invaincue dans la division féminine à la Coupe des Amériques de 2013. Avec Lia Maria Soares Martins, qui a accumulé le plus grand nombre de points en moyenne par match, à la barre aux Jeux paralympiques 2012, et plus d’expérience comme équipe, les Brésiliennes lutteront pour gravir les rangs mondiaux à la suite d’une neuvième place à Londres.

La Chine, cinquième au classement à Londres en 2012, a amélioré son classement depuis ses débuts au championnat du monde en 2010, où elle s’est classée en huitième place. Les Chinoises s’efforceront de gravir les marches du podium pour la première fois sous la direction de Long Yun, joueuse la plus utile du championnat d’Asie-Océanie, alors que l’équipe se rend au championnat du monde 2014.

La Grande-Bretagne compte une équipe relativement jeune qui cherchera à améliorer sa septième place en sol britannique, aux Jeux paralympiques 2012 de Londres. Comptant huit joueuses qui faisaient partie de l’équipe en 2012, les Britanniques s’apprêtent à commencer à grimper dans les classements mondiaux.

Complétant le groupe B, les Japonaises s’efforceront de tirer parti de leur remarquable expérience au championnat du monde. Malgré avoir raté les Jeux paralympiques de Londres, le Japon a concouru à tous les championnats du monde, sauf l’événement inaugural en 1990, ratant de justesse le podium en 2002 et 1998.

Groupe A

Dans le groupe A, les Pays-Bas ont une équipe expérimentée, dirigée par l’excellente marqueuse, Mariska Beijer, et la rapide manieuse du ballon, Inge Huitzing. Forte et versatile, l’équipe des Pays-Bas est une sérieuse prétendante au titre. L’équipe a réclamé la victoire contre l’Allemagne par un point durant la compétition de qualification européenne et cherchera à remporter un succès semblable à Toronto.

L’Australie, classée deuxième au monde, est à la recherche de son premier titre de championnat du monde et s’efforcera de mettre fin à une disette de 12 ans sur le podium, depuis qu’elle a remporté une médaille de bronze en 2002. Ayant gagné des médailles d’argent et de bronze paralympiques en 2012 et 2008, respectivement, l’équipe constitue un adversaire formidable grâce à son style de jeu à toute vitesse et sur tout le terrain.

L’équipe américaine, championne du monde en titre, compte invariablement une attaque formidable. La formation versatile de l’équipe peut manier le ballon, réussir les lancers à mi-terrain et maintenir la pression. L’équipe a connu un succès retentissant au championnat du monde, ayant joué dans chaque match de la médaille d’or depuis le tournoi inaugural en 1990. Les Américaines ont toutefois raté de justesse le podium aux Jeux paralympiques de 2012.

Le Mexique, ayant terminé en deuxième place derrière le Brésil au tournoi de qualification, cherchera à améliorer sa neuvième place au dernier championnat du monde. Bien que le Mexique ait été traditionnellement le non-favori dans le passé, l’équipe s’efforcera de casser le moule à Toronto.

La France retournera sur la scène du championnat du monde pour la première fois depuis 2006, lorsque l’équipe s’est classée en huitième place. Les Françaises espèrent faire mieux que leur classement en quatrième place au Championnat européen de 2013, où l’équipe a saisi la dernière place offrant le droit de concourir au championnat du monde 2014.

Le Pérou fera ses débuts sur la scène mondiale du basketball en fauteuil roulant à Toronto. L’équipe s’est classée troisième dans la division féminine à la Coupe des Amériques de 2013 et a ainsi obtenu la dernière place pour le championnat du monde. L’équipe s’efforcera de faire sentir sa présence sur le terrain dans sa première importante compétition internationale.

Le tournoi débute à 8 h, le vendredi 20 juin. Les matchs préliminaires s’achèvent le 24 juin et les quarts de finale et les demi-finales sont prévus pour les 26 et 27 juin, respectivement. Les matchs de la médaille de bronze et de la médaille d’or auront lieu le samedi 28 juin, à compter de 13 h (HE).

On peut acheter les billets en ligne et tous les matchs seront diffusés sur le Web, par l’intermédiaire du site Web du tournoi.

Pour plus de renseignements, veuillez visiter 2014wheelchairbasketball.com / #2014wcbasketball.

 

-30-

 

À propos de l’événement

Plus de 400 athlètes, entraîneurs, officiels, délégués et bénévoles assisteront au CMFBFR 2014, auquel douze pays participeront. Les Canadiens pourront jeter un coup d’œil aux 12 meilleures joueuses de basketball en fauteuil roulant au Canada, y compris le talent local émergent et les étoiles hautement décorées, concourant dans le sport de salon le plus férocement concurrentiel et excitant qui sera joué aux Jeux parapanaméricains 2015 de Toronto et aux Jeux paralympiques 2016 de Rio.

À propos de l'équipe canadienne

L’équipe canadienne cherchera à présenter une septième performance consécutive et sans précédent digne du podium, ayant été médaillée, de façon remarquable, à chacun des championnats du monde, y compris quatre médailles d’or consécutives (1994, 1998, 2002 et 2006) et des médailles de bronze en 1990 et 2010.

À propos de l’hôte

Basketball en fauteuil roulant Canada est l’hôte du Championnat du monde féminin de basketball en fauteuil roulant 2014. Ce championnat représente la quatrième occasion du Canada d’accueillir un événement international historique de basketball en fauteuil roulant – ayant déjà accueilli le Championnat du monde masculin en 1994, le Championnat du monde inaugural masculin des moins de 23 ans en 1997 et le tout premier Championnat du monde féminin des moins de 25 ans en 2011. 

Contacts pour le média:

Jody Kingsbury
Gestionnaire, marketing et communication
Basketball en fauteuil roulant Canada
Tél. : 613-260-1296, poste 204
jkingsbury@wheelchairbasketball.ca

Courtney Pollock
Coordonnatrice, communications
Basketball en fauteuil roulant Canada
Tél. : 613-260-1296, poste 203
cpollock@wheelchairbasketball.ca