Le Canadien Stefan Daniel a remporté la médaille d’argent aux Championnats du monde de paratriathlon

le 31 août, 2014

Source : Triathlon Canada

EDMONTON—Stefan Daniel, de Calgary, a ajouté une médaille d’argent au palmarès de sa saison en finissant deuxième aux Championnats du monde de paratriathlon, samedi, à Edmonton.

L’adolescent albertain a été acclamé par les partisans quand il a décroché la deuxième place avec un temps de 1 h 02 min 20 s, dans la catégorie des hommes avec un handicap au bras (PT4).

« La course était vraiment spectaculaire, vraiment amusante et pleine de défis. Je suis vraiment content de ma performance d’aujourd’hui, a dit Daniel, âgé de 17 ans. Je suis très satisfait de ma nage, j’étais beaucoup plus près que l’an dernier. Je me suis beaucoup entraîné sur le vélo et ça a payé. »

Daniel, qui s’est introduit dans le monde du paratriathlon l’an dernier en remportant une médaille de bronze à Londres, a été l’athlète le plus rapide de la planète cette année.

« C’est la première fois que je suis vraiment concentré sur le paratriathlon et je suis vraiment content de mes progrès, a dit Daniel qui a remporté quatre médailles aux Jeux d’été du Canada l’an dernier en natation. Ça a été une année vraiment amusante. J’ai fait beaucoup de courses dans la catégorie junior élite, ce qui a aidé ma progression et mon développement en paratriathlon. »

Daniel, qui prendra quelques jours de congé avant de retourner à l’École nationale du sport à Calgary, va aussi se concentrer sur les compétitions de cross-country cet automne. L’athlète multisport a partagé le podium avec l’Allemand Martin Schulz qui a triomphé avec un temps de 1 :01 :03 et l’Américain Chris Hammer qui a conclu troisième avec un chrono de 1 :03 :45.

La Canadienne Chantal Denholm a été très forte en natation et a terminé quatrième chez les femmes PT4, pour la deuxième fois de la saison. L’athlète de Winnipeg a enregistré un temps de 1 :16 :37 et a conclu au pied du podium.

« Je savais exactement dans quoi je m’embarquais. J’ai grandi ici et j’ai passé 25 ans de ma vie dans cette ville, à monter la montagne que nous avons montée à vélo. C’était une course difficile, mais intéressante, a commenté Denholm qui a utilisé un nouveau vélo. J’étais excitée et un peu nerveuse de participer à une compétition ici. C’est toujours excitant de représenter le Canada au Canada, mais le faire à Edmonton c’est encore mieux. »

Lauren Steadman, de la Grande-Bretagne, a inscrit un temps en or dans la division avec un chrono de 1 :11 :55.

Ryan Van Praet, de Chatham, a fait équipe avec son guide Austin Horn du Victoria, pour terminer neuvième, avec un temps de 1 :08 :47, dans la catégorie des hommes avec handicap visuel (PT5).

« Avec seulement trois événements de triathlon, c’est sûr que nous voulons tout remporter, c’est donc décevant comme journée, a dit Van Praet. La natation était chaotique et nous mis en retard pour le vélo. Le dénivelé a élevé le niveau de la compétition. J’ai probablement connu ma meilleure course de la saison, je dois donc être heureux de cela. »

« La ville d’Edmonton a fait un travail fantastique. Les bénévoles se sont démenés pour aider les athlètes. Ça a définitivement été ma meilleure expérience de l’année. Les organisateurs étaient les plus amicaux »

Christine Robbins a été la seule autre Canadienne à participer à la course. Elle a terminé sixième dans la catégorie PT5, avec un temps de 1 :21 :43.

Triathlon Canada est devenu plus actif dans le développement de son programme de triathlon depuis que le sport a été introduit, il y a quatre ans, aux Jeux paralympiques de 2016. Pour maintenir le niveau de compétition international et pour augmenter le niveau de l’équipe élite, Triathlon Canada a organisé des camps préparatoires aux Championnats du monde depuis les trois dernières années. L’objectif est d’augmenter les chances de médailles du Canada en 2016.

« L’engouement pour le sport augmente considérablement à travers le monde et le niveau de compétition ne cesse d’augmenter. Nommer notre première équipe pour les Championnats du monde cette année est un gros progrès pour le Canada. Ça augure bien pour Rio en 2016, a expliqué le directeur haute-performance Shaunna Taylor. Former un bassin d’athlètes de grand talent est essentiel au développement du sport. Nous veillons donc à introduire et guider plus d’athlètes pour produire plus de champions paralympiques. »

Une course de paratriathlon est composée d’un 750 m de natation, d’un 20 km de vélo et d’un 5 km de course à pied. Les paratriathlètes utilisent des fauteuils roulants de course, des vélos à bras et des guides pour ceux atteints d’une déficience visuelle.

Triathlon Canada est l’organisation responsable de cette discipline au pays. Le triathlon est reconnu comme un sport olympique depuis 2000 et sera reconnu comme un sport paralympique en 2016. Le mandat de Triathlon Canada est de promouvoir, gérer, organiser et développer le sport et ses disciplines connexes au Canada. Pour plus d’informations sur Triathlon Canada, vous pouvez visiter www.triathloncanada.