L’élite de demain dans la mire de Paralympiens recherchés

le 1 mai, 2017

Montréal, 29 avril 2017 - À la recherche de nouveaux talents pour former l’élite paralympique de demain, le Comité paralympique canadien et son programme Paralympiens recherchés a fait un arrêt au 34e Défi sportif AlterGo.

Plusieurs athlètes québécois qui dominent leur sport à l’échelle nationale et internationale ont fait leurs débuts dans le sport aux Défi sportif AlterGo. Comme Cindy Ouellet, capitaine de l’équipe nationale de basketball en fauteuil roulant et ambassadrice de Paralympiens recherchés.

« Ça aide beaucoup à développer de nouveaux athlètes pour le Canada. Ça ne prend plus dix ans, car c’est plus facile de reconnaître ceux qui ont le potentiel et les diriger plus rapidement dans les bonnes organisations », a affirmé celle qui a participé à trois Jeux paralympiques.

Patrick Côté, qui à la tête de l’équipe nationale de rugby en fauteuil roulant, était, comme bien d’autres membres d’organismes provinciaux et nationaux de sport présents, attentif aux tests effectués par les candidats. « Il ne suffit d’une personne ! » a affirmé celui qui avait des choses bien précises à observer.  « Le rugby en fauteuil roulant est un sport de puissance, alors ça prend des athlètes qui sont forts, puissants et rapides sur des courtes distances », a-t-il analysé.

Florence Vaillancourt aimerait beaucoup participer aux Jeux paralympiques. La paranageuse espérait bien faire dans les différentes épreuves. « Je devrais bien me débrouiller à la course. »

« Certains tests étaient plus difficiles que d’autres comme le vélo », a confié la jeune Mathilde Labelle qui souhaite se qualifier pour aux Jeux paralympiques de 2024, elle aussi en paranatation. « Je me dis que c’est possible de m’y rendre, avec beaucoup de rêve et de détermination. »

« À la fin de la journée, les fédérations ont quelques jours pour réviser les données des athlètes et font des suivis directement avec eux. Des participants sont intégrés aux programmes local, provincial ou national selon leur niveau », mentionne Catherine Gosselin-Després, directrice exécutive, sport au Comité paralympique canadien.

Un programme qui porte fruit

En 2016, lors de la première année de Paralympien recherché, 50% des athlètes qui ont participé à l’un des quatre arrêts de la campagne ont été recrutés et invités à poursuivre leur parcours sur la scène locale, provinciale ou nationale.  « On essaie de placer tout le monde dans un programme à long terme pour qu’il y ait une continuité et que les athlètes soient dans un sport qui leur plaît dans un contexte récréation ou compétitif. »

Repéré l’an dernier au Défi sportif AlterGo par Sharon Stubina, de Canada Snowboard et Association Québec Snowboard, le jeune Jakob Bouchard a commencé à laisser sa marque en parasnowboard. « Il a participé au circuit provincial cette saison. »

Trois autres arrêts dans différentes villes canadiennes du programme Paralympiens recherchés sont prévus au cours de l’année.

À propos du Défi sportif AlterGo

Unique au monde, le Défi sportif AlterGo est le plus grand événement multisport annuel au Canada. Du 24 au 30 avril prochain, la 34e édition rassemblera quelque 6 700 athlètes handicapés de l’élite et de la relève. Une occasion de vivre une expérience hors du commun en découvrant gratuitement des compétitions de sports adaptés de haut calibre et en rencontrant des athlètes du monde entier.