Les Canadiens gagnent des médailles en snowboard et en biathlon aux compétitions tests des Jeux paralympiques d’hiver

le 10 mars, 2017

PYEONCHANG, Corée du Sud – Le skieur nordique Mark Arendz, d’Hartsville, dans l’Î.P.-É., et le planchiste Curtis Minard, de Vernon, en C.-B., ont tous deux gagné une médaille, aujourd’hui, dans la Coupe du monde qui sert aussi de compétition test pour les Jeux paralympiques d’hiver de l’an prochain.

En ski para-nordique, Arendz a poursuivi son rythme torride dans la Coupe du monde en gagnant la médaille d’argent dans la première course de biathlon.

Âgé de 26 ans, Arendz a été parfait à ses deux passages au champ de tir en route vers la médaille d’argent au 7,5 kilomètres masculin debout en 18:54,4.

« Cela a été une journée très solide et constante pour moi », a dit Arendz. « J’étais bien sur les skis, puissant dans les sections plus plates et j’ai pu bien changer pour demeurer léger et rapide dans les montées. »

Le double médaillé paralympique, qui a remporté cinq médailles aux récents championnats du monde, a terminé à 20 secondes du vainqueur Benjamin Daviet, de France. Daviet a terminé en 18:33,1. Le Norvégien Nils-Erik Ulset a skié vers la médaille de bronze en 19:21,5. Les quatre premiers athlètes du classement masculin ont tous été parfaits au tir.

À exactement un an de la première course aux Jeux paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018, Arendz et son équipe de soutien ont contrôlé les difficiles conditions nordiques du parcours qui présente un peu de tout aux meilleurs athlètes du monde.

« La chaude température et le soleil brillant ont fait que la majorité du parcours présentait de la neige profonde, molle et mouillée », a ajouté Arendz. « J’ai vraiment apprécié le parcours ici. Il y a un bon mélange de montées, des sections profilées et plates, avec des lignes droites et des descentes techniques. Le vent jouera un rôle important au tir, mais la chaleur et les conditions molles que nous avons connues sont exactement ce à quoi nous nous attendions de l’installation. »

Collin Cameron, de Sudbury, en Ontario, et Derek Zaplotinsky, de Smoky Lake, en Alberta, ont terminé huitième et 11e.

Brittany Hudak, de Prince Albert, en Saskatchewan, a été la meilleure Canadienne en se classant cinquième dans sa course de biathlon. Emily Young, de Vancouver, a obtenu la 11e place.

Une lutte entièrement canadienne en para-snowboard pour la médaille de bronze

Dans la coupe du monde de para-snowboard-cross, aujourd’hui, à PyeongChang, Curtis Minard, de Vernon, en C.-B. a défait Andrew Genge, de Toronto, dans la petite finale pour la troisième place pour obtenir la médaille de bronze. Manuel Pozzerle, d’Italie, a battu Maxime Montaggioni, de France, dans la grande finale pour la médaille d’or.

La compétition se terminera le lundi 13 mars quand les vainqueurs de la Coupe du monde de slalom avec virages seront décidés.

Le Canada battu pour une place dans la ronde éliminatoire au championnat du monde de curling en fauteuil roulant

Par ailleurs, au Centre de curling de Gangneung, en Corée du Sud, l’équipe canadienne de curling en fauteuil roulant a perdu 5-4 contre la Norvège dans un bris d’égalité, aujourd’hui, et ne s’est pas qualifiée pour la ronde des médailles au championnat du monde. Elle termine le tournoi en cinquième place.

Après avoir terminé le tournoi à la ronde avec une fiche de 5-4, Équipe Canada – le capitaine Jim Armstrong, la troisième Ina Forrest, la deuxième Marie Wright, le premier Mark Ideson, le substitut Ellis Tull et l’entraîneur Wayne Kiel – ont rapidement tiré de l’arrière dans le bris d’égalité pour déterminer qui se qualifierait pour la ronde éliminatoire. Tirant de l’arrière 4-1 au repos, le Canada a remonté la pente avec un point au cinquième bout et deux vols consécutifs, mais ce ne fut pas suffisant pour vaincre le Norvégien Jostein Stordahl.

Le championnat du monde de curling en fauteuil roulant 2017 était la dernière compétition pour déterminer le peloton qui jouera aux Jeux paralympiques d’hiver 2018 à PyeongChang. Les résultats combinés des championnats du monde de 2015, 2016 et 2017 décident des 11 équipes qui joueront avec la Corée du Sud en 2018.

En fonction des résultats des deux années précédentes, ainsi que du peloton du championnat du monde 2017, le peloton pour 2018 inclura le Canada qui visera remporter une quatrième médaille d’or consécutive.

Au Centre de curling de Gangneung cette semaine, le Canada visait un premier titre mondial depuis la conquête de l’équipe d’Armstrong en 2013 à Sotchi. Dans cette compétition, Armstrong, Forrest et Ideson avaient fait équipe avec Dennis Thiessen et Sonja Gaudet pour remporter la médaille d’or.