Les Canadiens Marcoux et Fémy remportent la médaille d’or en slalom géant aux Jeux paralympiques de Sotchi

le 15 mars, 2014

Le duo dynamique repartira des Jeux avec une médaille d’or et deux de bronze

Mac Marcoux and guide Robin Femy

SOTCHI, RUS. (le 15 mars 2014) – Mac Marcoux, âgé de 16 ans - le plus jeune membre de l’équipe paralympique canadienne – a prouvé que l’âge importe peu quand vient le temps de gagner des médailles paralympiques quand il a remporté celle d’or dans le slalom géant masculin aux Jeux paralympiques d’hiver de Sotchi, l’ajoutant aux deux de bronze qu’il a décrochées plus tôt au cours des Jeux.

Dans sa dernière course de ses premiers Jeux paralympiques, Marcoux, de Sault Ste. Marie, en Ontario, et son guide Robin Fémy, de Mont-Tremblant, au Québec, ont été en tête du début à la fin dans la catégorie masculine de déficience visuelle, dominant dans la première de leurs deux manches et conservant facilement leur avance dans la deuxième.

«C’est tellement fantastique. Je suis encore en train de le réaliser. Je n’ai jamais été aussi excité après une course», a dit Marcoux, qui a gagné avec un temps combiné pour les deux manches de 2:29,62 minutes. «Quand nous avons franchi la ligne et que Rob m’a dit que nous avions gagné, mon coeur a arrêté pendant une seconde. Je suis tombé sur lui et je ne pouvais pas parler.

«Tout ce qui s’est produit à Sotchi a dépassé mes attentes», a ajouté Marcoux. «Je n’ai jamais pensé que je gagnerai une médaille, encore moins trois.»

Marcoux et Fémy n’ont commencé à skier ensembles qu’il y a deux semaines quand le guide régulier de Marcoux, son frère aîné, BJ Marcoux, s’est blessé au dos. Marcoux et Fémy n’ont laissé aucun doute sur leur partenariat débutant dès le début des Jeux en gagnant les médailles de bronze dans la descente et le super-G – gagnant même leur médaille dans le super-G avec un système de radio brisé et sans communication.

Immédiatement après le slalom géant de samedi, BJ, qui a été aux côtés de son frère toute la semaine, a couru vers Marcoux et les deux se sont embrassés dans une étreinte touchante. 

«C’était une étreinte pas mal émotive. Nous avons tous les deux pleuré un peu», a dit Marcoux. «Nous avons tout traversé ensembles depuis que nous avons commencé à skier ensembles il y a huit ans et il a été la personne qui m’a le plus soutenu. C’est autant sa médaille que la mienne.»

«J’étais tellement nerveux en le regardant. J’avais de la difficulté à respirer et je pense que mon coeur s’est arrêté à un certain moment», a ajouté BJ. «Quand il a franchi la ligne en tête, c’était la meilleure sensation que j’ai eue dans ma vie. Quand je l’ai embrassé par la suite, c’était tellement spécial de pouvoir avoir ce moment avec lui. J’ai pleuré – Je n’ai pas pu m’en empêcher. Je suis tellement heureux pour lui.»

Fémy, qui skie aussi dans ses premiers Jeux paralympiques, a décrit la sensation de gagner une médaille d’or «indescriptible».

«Franchir cette ligne d’arrivée et voir que nous avions gagné a été incroyable, une sensation indescriptible, a dit Fémy. «Nous espérions définitivement une autre médaille et avoir celle d’or est incroyable.»

Étant le plus jeune, Marcoux complète ses premiers Jeux paralympiques avec trois médailles et le vétéran Chris Williamson, de Toronto, en Ontario, a skié dans sa dernière course paralympique, samedi. Williamson, qui a gagné la médaille de bronze dans le slalom masculin, jeudi, a dit qu’il se sent comme s’il passait le flambeau à Marcoux. 

«J’ai beaucoup d’émotions mélangées ici à mes derniers Jeux paralympiques, mais je suis très heureux d’avoir une médaille et il est pas mal clair que le ski de déficience visuelle au Canada est entre bonnes mains avec Mac!», a dit Williamson, qui a terminé cinquième (2:37,57).

Jakub Krako, de Slovaquie (2:31,66) a gagné la médaille d’argent dans la catégorie masculine de déficience visuelle et le Russe Valerii Redkozubov a obtenu celle de bronze (2:33,57). 

Les skieurs assis masculins du Canada n’ont pas bien fait dans le slalom géant, avec Josh Dueck, de Kimberley, en C.-B., Caleb Brousseau, de Terrace, en C.-B., et Kurt Oatway, de Calgary, en Alberta, qui n’ont tous pas terminé leur première manche. Le skieur assis Kirk Schornstein, de Spruce Grove, en Alberta, a terminé 13e (2:40,97).

La dernière épreuve alpine des Jeux paralympiques d’hiver de Sotchi sera le slalom géant féminin, dimanche. L’équipe para-alpine du Canada a déjà gagné huit médailles à Sotchi, incluant deux d’or. 

PHOTOGRAPHIE: Les médias sont invités à visiter photos.paralympic.ca et à créer un compte pour pouvoir télécharger des photos en haute résolution des athlètes paralympiques canadiens en tout temps, sans frais.

Pour obtenir l’information complète sur Équipe Canada aux Jeux paralympiques de Sotchi 2014, veuillez visiter paralympique.ca/equipe-canada.

-30-

INFORMATION:

Kelsey Verboom
Attachée de presse, para-alpin 
Cell. à SOTCHI: 011-7-938-454-3196
kverboom@alpinecanada.org

Alison Korn
Chef de presse et attaché de presse, para-snowboard
Cell. à SOTCHI: 011-7-938-454-3162
akorn@paralympic.ca