Sept athlètes sont prêts à briller en 2016: des Canadiens sont inclus dans la liste des « Gens à surveiller » de l’IPC

le 25 janvier, 2016

Zak Madell

Zak Madell est déjà habitué à être sous les projecteurs en tant que super marqueur de l’équipe nationale de rugby en fauteuil roulant. Donc il n’est pas vraiment surprenant que le résident de 21 ans d’Okotoks, en Alberta, soit un des sept Canadiens choisis parmi les athlètes à surveiller en 2016 par le Comité international paralympique.

Plusieurs des athlètes choisis dans la liste ont gagné plusieurs titres paralympiques et mondiaux et sont prêts pour d’autres succès plus tard cette année quand Rio présentera les Jeux paralympiques du 7 au 18 septembre.

« Pour moi, marquer est mon travail et c’est ce qu’on attend », a dit Madell, le porte-drapeau du Canada lors de la cérémonie de fermeture des Jeux parapanaméricains de 2015 l’été dernier à Toronto. « J’ai trois autres joueurs sur le court qui se battent pour que j’obtienne ces occasions. Je pense que c’est pourquoi je parais si détendu, parce que je connais mon rôle. »

En 2015, Madell a marqué 34 points dans la victoire du Canada 57-54 contre les É.-U. aux Jeux parapanaméricains. Quelques semaines plus tard, Madell et ses coéquipiers ont gagné le Défi mondial BT à Londres, ce qui a placé le Canada No 1 dans le classement mondial pour la première fois en 13 ans.

Le Canada, les É.-U. et l’Australie sont les trois super puissances dans le sport et on s’attend à ce qu’ils se battent de nouveau pour la médaille d’or à Rio.

Les autres Canadiens à surveiller selon l’IPC sont les nageurs Benoît Huot, de Montréal, et Aurélie Rivard, de St-Jean-sur-Richelieu, au Québec, le coureur en fauteuil roulant Brent Lakatos, de Dorval, au Québec, la vedette de boccia Marco Dispaltro, de St-Jérôme, au Québec, le para-triathlète Stefan Daniel, de Calgary, et la joueuse de basketball en fauteuil roulant Janet McLachlan, de North Vancouver.

Stefan Daniel

Âgé de 18 ans, Daniel est le champion du monde en titre dans la catégorie masculine PT4 après avoir terminé premier à Chicago l’automne dernier pour compléter une excellente saison 2015. Il a aussi gagné des compétitions internationales à Londres et à Edmonton et il a aussi mérité des médailles aux trois derniers championnats du monde – bronze, argent et or à la suite. Il est aussi champion canadien junior sans handicap.

L’Allemand Martin Schulz a dominé la catégorie PT4 au cours des deux dernières années, gagnant chacun des triathlons auxquels il a participé entre juin 2013 et septembre 2015, avant d’être détrôné par Daniel à Chicago.Brent Lakatos

Lakatos a récolté des médailles internationales dans des courses en fauteuil roulant au cours des 10 dernières années et il ne ralentit pas. Il a de nouveau dominé aux championnats du monde de l’IPC l’automne dernier à Doha avec trois médailles d’or et une d’argent après en avoir gagné trois d’or aux Jeux parapanaméricains de Toronto.

L’excitante rivalité entre Lakatos et Huzhao Li a été relancée quand les deux se sont de nouveau affrontés sur la piste; Lakatos a eu le dessus, gagnant deux des trois duels – les 100m et 800m, tandis que la médaille d’or du 400m est allée à Huzhao. Lakatos a aussi conservé le titre du 200m.

Janet McLachlan

Aux Jeux parapanaméricains, McLachlan a été une puissance pour l’équipe féminine canadienne de basketball en fauteuil roulant qui a gagné la médaille d’argent et qui s’est qualifiée pour les Jeux paralympiques de Rio 2016. Elle a dominé le Canada pour les points avec une moyenne de 15,6 par match et elle a terminé deuxième pour les passes avec 16.

L’Allemagne, l’Australie et les Pays-Bas se feront la lutte pour les médailles aux Jeux paralympiques de Rio.

Aurelie Rivard

Rivard a été la grande vedette individuelle pour le Canada aux Jeux parapanaméricains avec sept médailles d’or, dont une pour un record du monde au 100m libre S10. Quelques semaines auparavant, à Glasgow, la nageuse de 18 ans a remporté ses premiers titres mondiaux avec des victoires aux 50m libre et 400m libre.

La jeune vétéran Sophie Pascoe, de Nouvelle-Zélande, a gagné trois titres mondiaux aux championnats du monde de natation de l’IPC à Glasgow l’été dernier et est la principale adversaire de Rivard dans la majorité des épreuves S10.

Benoit Huot

L’athlète le plus connu de ce groupe des sept est Huot, 19 fois médaillé paralympique en quatre Jeux, qui entreprend 2016 comme l’homme à battre au 200m QNI S10. Il détient le record du monde de la distance et est le champion en titre des Jeux paralympiques.

Un de ses principaux adversaires pour la médaille d’or à Rio est Andre Brasil, du Brésil. Il livre une chaude lutte à Huot depuis 10 ans et a remporté trois médailles d’or aux Jeux paralympiques de Londres 2012.

Marco Dispaltro

Dispaltro a été le porte-drapeau du Canada lors de la cérémonie d’ouverture à Toronto où il a gagné la médaille d’argent en duo avec Alison Levine et Caroline Vietnieks. Il a terminé la saison 2014 classé numéro un au monde et se situe numéro deux avant la saison 2016.

Yuk Wing Leung, de Hong Kong, est passé en première position. Leung se prépare pour ses quatrièmes Jeux paralympiques en 2016.

Tags: