Vers le Brésil: La dernière visite des sites se déroule à Rio

le 10 mars, 2016

Les dirigeants de l’équipe canadienne, les entraîneurs et les membres du personnel de soutien se sont joints à la chef de mission Chantal Petitclerc et au chef de mission adjoint Norm O’Reilly à Rio de Janeiro, cette semaine, pour la dernière visite officiel des sites d’Équipe Canada avant les Jeux paralympiques de Rio 2016.

Les délégués améliorent leur connaissance de Rio, rencontrant des collègues et des officiels importants, et inspectant les lieux, les installations et l’hébergement pour optimiser leur planification pour les Jeux.

Également, dit Petitclerc, le rassemblement réunit les différents membres du personnel pour tester les procédures et apprendre à travailler ensembles comme une vaste équipe pour soutenir la haute performance.

« Nous sommes ici de plusieurs organisations, plusieurs sports, plusieurs rôles dans l’équipe, et nous voulons réellement utiliser cette occasion pour que tout le monde apprenne à connaître Rio, à connaître les Jeux et les installations, mais je pense que le plus important est de repartir d’ici comme une équipe », a dit Petitclerc. « C’est toujours un défi. Vous allez aux Jeux et il y a tous ces différents domaines d’expertise et différentes personnes et différents sports, mais comment en faites-vous une équipe qui va dans la même direction? C’est une grosse occasion. Être ici et découvrir que c’est précieux. »

Plus tôt au cours de la semaine, le consul général Sanjeev Chowdhury, le plus haut représentant du gouvernement du Canada à Rio de Janeiro, a présenté une session « Rio 101. » Lenny Abbey, responsable des relations et des services avec les comités olympiques et paralympiques de Rio 2016, et Paco Biosca, directeur des services aux CNP, ont présenté un aperçu des Jeux paralympiques.

La visite se poursuivra jusqu’à samedi avec d’autres découvertes en réserve pour les délégués.

« Pour nous, ce voyage est une question de bâtir l’équipe », a dit O’Reilly. « Nous sommes très excités par réunir les gens de différents antécédents, de différents sports, différents entraîneurs pour rencontrer les administrateurs et les chefs d’équipe et axer notre vision sur la haute performance. Cela se passe très bien jusqu’à maintenant. »