Comité paralympique canadien
Display Options
  • Font size: A A
  • Display mode:

Rugby en fauteuil roulant

Originalement connu comme le murderball, le rugby en fauteuil roulant est un sport rude avec des grondements pour les hommes et les femmes, dont la majorité a de la tétraplégie. Il est joué sur un terrain de basketball et l’objectif est de franchir complètement la ligne de but adverse pour réussir un point. C’est de l’action sans arrêt avec des passes, du transport du ballon et l’impact des fauteuils roulants qui se heurtent.

Ce sport unique combine des éléments de basketball, handball et hockey sur glace. Le rugby en fauteuil roulant a été inventé en 1976 à Winnipeg. Aujourd’hui il est joué dans 40 pays et est en développement dans plusieurs autres.

Les règlements de base du rugby en fauteuil roulant:

L’objectif du jeu et de transporter le ballon de l’autre côté de la ligne du but de l’équipe adverse.

Deux roues doivent franchir la ligne de but pour marquer et le joueur doit avoir le contrôle ferme du ballon quand il franchit la ligne.

Le match est joué sur un terrain de basketball de bois-franc qui est marqué par des lignes de limite, une ligne centrale, un cercle central et deux zones importantes. Un ballon de volleyball normal est utilisé.

Le match se compose de quatre quarts de huit minutes. Il y a un repos de deux minutes entre les quarts et un repos de cinq minutes à la demie.

Les équipes ont 40 secondes pour marquer lors de chaque possession.

Après un but ou un arrêt du jeu, le joueur a 10 secondes pour remettre le ballon en jeu.

Un joueur dont l’équipe a le contrôle du ballon ne peut pas demeurer dans la zone importante de l’équipe adverse pendant plus de 10 secondes.

Un joueur doit faire rebondir le ballon une fois toutes les 10 secondes.

L’équipe en défensive ne doit pas avoir plus de trois joueurs dans la zone importante.

Le rugby en fauteuil roulant est un jeu de contact complet et le contact des fauteuils est encouragé. Pour assurer la sécurité des joueurs, toutefois, les joueurs ne peuvent pas frapper le fauteuil d’un autre joueur n’importe où derrière l’axe de la roue arrière si cela fait que le fauteuil tourne horizontalement ou verticalement. Le contact physique du corps n’est pas non plus permis.

Après avoir fait rebondir le ballon, une équipe a 12 secondes pour apporter le ballon de l’autre côté de la ligne du centre du terrain.

Chaque équipe a quatre temps d’arrêt de 30 secondes chacun, qui peuvent être utilisés pendant le jeu régulier et qui peuvent être demandés par les joueurs sur le terrain, et deux temps d’arrêt de banc d’une minute.

Si la marque est égale, une période de prolongation de trois minutes sera jouée. D’autres périodes de prolongation seront jouées jusqu’à ce qu’une équipe gagne.

Le rugby en fauteuil roulant est devenu un sport officiel aux Jeux paralympiques de 2000. Le Canada a gagné la médaille d’argent en 2004, celle de bronze en 2008 et de nouveau celle d’argent en 2012.

Association canadienne des sports en fauteuil roulant: www.cwsa.ca
Fédération internationale de rugby en fauteuil roulant: www.iwrf.com

Andy Van Neutegem
Directeur haute performance, CWSA
andyvan@cwsa.ca
(250) 213-8930
Daniel Absolon
Conseiller au développement des athlètes paralympiques de haute performance
DAbsolon@paralympic.ca
(416) 528-3896

Classification

Pour être admissibles, les athlètes ayant des blessures à la moelle épinière doivent avoir une déficience dans au moins trois membres. Les athlètes sans blessure à la moelle épinière (comme la paralysie cérébrale ou l’amputation) doivent avoir une déficience dans les quatre membres.

Typiquement, un athlète reçoit une catégorie après avoir effectué un test au banc et le test d’habileté fonctionnelle avant de jouer (l’observation du maniement du ballon et des habiletés avec le fauteuil roulant). L’exécution de l’athlète de l’habileté pour manier le ballon et le fauteuil roulant est observée sur le terrain pendant le jeu effectif pour effectuer la détermination finale de la catégorie de l’athlète.

Les joueurs sont classés dans une des sept catégories (0,5, 1,0, 1,5, 2,0, 2,5, 3,0 ou 3,5) selon leur habileté fonctionnelle. Les catégories plus élevées sont assignées aux joueurs ayant les niveaux fonctionnels plus élevés, tandis que les catégories plus basses sont assignées aux joueurs ayant moins d’habileté fonctionnelle.

Les athlètes de rugby en fauteuil roulant sont généralement handicapés à la suite d’une blessure à la moelle épinière, la polio, la paralysie cérébrale ou une maladie progressive comme la dystrophie musculaire ou le sclérose en plaques.

La valeur combinée des catégories d’une équipe sur le terrain ne peut pas dépasser huit points. Cela assure que les équipes jouent avec un mélange d’athlètes avec différents niveaux fonctionnels. Les joueuses peuvent permettre aux équipes de jouer avec un demi-point de plus par joueuse et sont donc des joueuses avec plus de valeur pour les recruter dans le sport.

Featured Athlete

Zak Madell
Zak Madell

Featured Athlete

Garett Hickling
Garett Hickling

Featured Coach