Déclaration du Comité paralympique canadien et du conseil des athlètes du Comité paralympique canadien sur l’annonce de la « Commission sur l’avenir du sport au Canada ».

Le Comité paralympique canadien (CPC) accueille avec enthousiasme et appuie l’annonce faite aujourd’hui par la ministre Qualtrough
A smiling Carla Qualtrough speaking at an event holding a microphone

Le Comité paralympique canadien (CPC) accueille avec enthousiasme et appuie l’annonce faite aujourd’hui par la ministre Qualtrough concernant la mise sur pied d’une Commission sur l’avenir du sport au Canada.  

Cette Commission, qui s’inspire de la Commission de vérité et réconciliation et qui privilégie le vécu des victimes ainsi que des approches qui tiennent compte des traumatismes, marque une progression importante pour promouvoir la sécurité et l’inclusion dans le sport canadien. Nous nous engageons à participer activement à ce processus, à offrir notre entière coopération et notre appui ainsi qu’à tirer parti de l’esprit d’initiative et de l’expérience inestimable de nos athlètes pour veiller à ce que notre approche de la sécurité et du bien-être des athlètes évolue, s’améliore et corresponde aux objectifs de la Commission.  

« Cette initiative, qui privilégie la sécurité dans le sport et une approche intersectionnelle et inclusive, est une étape cruciale afin de redéfinir l’environnement sportif au Canada », déclare Erica Gavel, présidente du conseil des athlètes du Comité paralympique canadien. « Nous tenons à souligner le courage des athlètes qui ont témoigné de leur situation. Leurs voix sont non seulement à l’origine de ce changement nécessaire, mais elles favorisent également la réalisation d’un avenir sain pour le sport en général au Canada. »  

« Notre stratégie sur dix ans, qui trace la voie de l’avenir du sport paralympique au Canada, correspond parfaitement aux objectifs de la Commission », affirme Marc-André Fabien, président du Comité paralympique canadien. « Nous nous engageons à promouvoir une culture qui privilégie la dignité et les droits des athlètes. Cette Commission constitue la première étape d’une série d’initiatives destinées à susciter des changements notables, à lutter contre des problèmes comme le racisme et à assurer une représentation optimale de la diversité au sein de notre communauté sportive.  

L’approche de la Commission en matière de sécurité dans le sport fait écho à notre engagement en faveur de la diversité et de l’inclusion. La nomination d’un juriste indépendant à la tête de cette Commission démontre notre engagement à poursuivre nos efforts en faveur d’un milieu sportif accueillant au Canada pour tout le monde qui repose sur le vécu et le point de vue des athlètes.  

Nous avons à cœur de travailler en collaboration et de manière transparente avec la Commission, le Comité consultatif ministériel des athlètes, Sport Canada, nos organismes nationaux de sport et surtout, nos athlètes, afin de contribuer positivement à cette initiative transformatrice et de veiller à ce que le système sportif s’y conforme et en assume la responsabilité. Nous veillerons à assurer une communication ouverte avec notre communauté, à fournir des mises à jour régulières et à engager un dialogue constructif tout au long de ce processus.  

La Commission sur l’avenir du sport au Canada ne se limitera pas à relever les défis actuels, mais façonnera activement l’avenir du sport canadien. Ces mesures mèneront à un objectif précis et commun : faire du sport au Canada ce que nous voulons toutes et tous qu’il soit, c’est-à-dire un sport sécuritaire et inclusif pour tout le monde. Ces efforts nous permettent d’envisager un avenir positif, riche en excellence et en respect pour le sport canadien : un phare à suivre pour d’autres. Nous nous engageons à collaborer pour favoriser un milieu sportif positif au Canada, où tout le monde, que ce soit les athlètes, le personnel entraîneur ou les membres de la communauté, peut s’épanouir.