ImagiNation célèbre deux ans de soutien aux para-athètes ProchaineGén

« Je ne sais pas si je serais à ce niveau sans pouvoir faire tout cet entraînement supplémentaire et sans avoir le bon équipement »

OTTAWA – Le bon équipement. Aller à des compétitions autour du monde pour se défier contre les meilleurs dans le sport. Avoir accès aux meilleurs entraîneurs et scientifiques du sport. 

Il faut beaucoup de ressources pour un athlète pour atteindre le niveau suivant dans le sport. 

Ce soutien pour le développement ProchaineGén a été célébré à Ottawa, mardi, alors que la Fondation paralympique canadienne (FPC) a souligné le succès de la deuxième année de sa campagne ImagiNation. Plusieurs membres de la collectivité du parasport canadien, dont des athlètes, des entraîneurs, des donateurs, des organisations nationales sportives et des partenaires, se sont réunis au Sénat du Canada pour souligner le travail qui a été fait pour fournir aux para-athlètes les bons outils pour atteindre leur potentiel.  

Le joueur de curling en fauteuil roulant Jon Thurston, un récipiendaire du financement ProchaineGén, a été un des conférenciers. Le joueur de 34 ans, qui s’est joint à l’équipe nationale canadienne pour la première fois cette saison et qui a participé au championnat du monde de curling en fauteuil roulant, a parlé de son cheminement dans le sport et de comment il a bénéficié du financement. 

« Je veux mettre l’emphase sur à quel point est important le financement ProchaineGén », a dit Thurston, qui espère participer aux Jeux paralympiques de Beijing 2022. « C’était incroyable d’avoir plus de temps d’entraînement, d’avoir de l’équipement, de pouvoir aller à plus de compétitions. C’est sans prix. Je ne sais pas si je serais à ce niveau sans pouvoir faire tout cet entraînement supplémentaire et sans avoir le bon équipement. C’est fantastique. C’est énorme. » 

Avec comme objectif investir 10 millions $ dans des projets ProchaineGén – recueillir 6 millions d’ici 2021 et utiliser 4 millions en fonds égalés par le gouvernement – ImagiNation est un contributeur important pour aider les para-athlètes à travers le pays.

« On dirait que c’était hier que le gouvernement du Canada a pris l’engagement d’égaler jusqu’à 1 million $ par année pour favoriser le développement des para-athlètes canadiens à la pointe du succès international », a dit Mike Shaikh, président de la campagne ImagiNation et membre du conseil d’administration de la FPC. « Nous étions honorés de relever le défi de recueillir le 1 million $ annuel pour égaler la générosité du gouvernement. Depuis le lancement du programme, nous avons été excités de recevoir plus de 2,5 millions $ en dons et en promesses. »
 

Senator Chantal Petitclerc speaks at the ImagiNation year two event.

Le nageur paralympique récemment retraité Benoît Huot a été le maître de cérémonie pour la soirée, avec d’autres conférenciers, dont la sénatrice Chantal Petitclerc, une des plus grandes paralympiennes dans l’histoire canadienne, et la Ministre Carla Qualtrough, une ancienne nageuse paralympique. Petitclerc a répété à quel point est important le financement comme celui-ci pour les para-athlètes, tandis que Qualtrough a ajouté à quel point cela convient de souligner ImagiNation pendant la Semaine nationale AccessAbility qui promouvoit l’accessibilité et célèbre les réalisations des Canadiens ayant un handicap. 

Parmi les autres athlètes présents il y avait le médaillé paralympique de bronze en para-hockey sur glace Rob Armstrong, Tony Walby, de Parajudo et actuel président du conseil des athlètes paralympiques canadiens, et les joueuses de goalball Genevieve Hart et Emma Reinke. 

La Fondation paralympique canadienne est une organisation charitable consacrée à recueillir de l’argent pour les para-athlètes canadiens et fournir plus d’occasions pour les Canadiens ayant un handicap d’être impliqués dans le sport. 

CLIQUEZ ICI pour lire le rapport de l’an deux d’ImagiNation.