Le Canada remporte la médaille d’or aux Championnats du monde de parahockey sur glace

C’est un premier titre depuis 2017 et Kingsmill brille dans les buts
Team Canada

CALGARY – Le Canada a produit une victoire remarquable dimanche soir en surprenant les États-Unis 2-1 pour remporter la médaille d’or aux Championnats du monde de parahockey sur glace qui se sont déroulés la semaine dernière à l’aréna WinSport.

Il s’agit du premier titre mondial du Canada depuis 2017 et de sa première victoire contre les Américains après 23 défaites consécutives depuis la finale des Championnats du monde de 2021.

« Je ressens tellement d’amour pour les 16 joueurs qui portent le même chandail que moi », a déclaré le capitaine de l’équipe canadienne, Tyler McGregor, de Forest (Ontario), l’un des huit joueurs qui faisaient partie de l’équipe championne du monde de 2017. « Nous disposons d’un personnel de soutien très dévoué et très attentif. Ce qui compte, ce sont les gens qui se présentent tous les jours, et ce groupe est probablement l’un des plus résistants dont j’aie jamais fait partie. »

Comme les Américains ont dominé le sport à partir de 2017, le programme canadien a subi une forte pression pour ne pas se laisser distancer par ses grands rivaux.

« Nous avons traversé des périodes vraiment très difficiles », a expliqué McGregor. « Mais au final, on découvre qui est de notre bord et et ça fait du bien d’être de l’autre côté. »

Dans le match à suspense de dimanche, les Canadiens ont commencé avec grands éclats quand Dominic Cozzolino, de Mississauga (Ontario), a marqué à la 35e seconde. Le Canada a survécu à deux jeux de puissance des Américains avant qu’Anton Jacobs-Webb, de Gatineau (Québec), ne donne à l’équipe locale une avance de 2-0 à 9:06 de la deuxième période. McGregor a gagné une bataille derrière le filet et fait une passe parfaite à Jacobs-Webb dans l’enclave.

« C’est surréaliste », a déclaré Jacobs-Webb, qui savoure sa première couronne mondiale. « Pour moi, ce sont les visages des gars qui ont travaillé si dur pour être ici. Nous avions une grande confiance dans notre équipe. Cela va très loin et chaque gars a cru que nous faisions les bonnes choses. »

La vedette du match a été le gardien Adam Kingsmill de Smithers (Colombie-Britannique), à qui on a crédité 18 arrêts, dont plusieurs à bout portant. Il a reçu les honneurs du joueur le plus utile du match pour le Canada.

« C’est tellement émouvant en ce moment », a dit Kingsmill, qui obtiendra son diplôme de thérapeute du sport de l’Université Mount Royal de Calgary plus tard au cours du mois.

« J’ai toujours rêvé de gagner sur la scène internationale. J’ai du mal à ne pas avoir dès maintenant hâte aux prochains Championnats du monde (2025) et Jeux paralympiques (2026). Nous allons continuer à travailler. »

Les Américains ont exercé une forte pression sur le Canada tout au long de la troisième période et ont fini par ouvrir le pointage grâce à un but de Declan Farmer, à 3:41 de la fin du match.

Mais l’accent mis par les Canadiens sur une défense solide a continué à porter ses fruits et ils ont continué à défaire les tentatives des États-Unis vers le filet, et ce, jusqu’à la dernière seconde.

« Nous avons fait du bon travail en les gardant à l’extérieur, mais c’était vraiment un effort incroyable de la part de l’équipe », a indiqué Russ Herrington, entraîneur-chef du Canada. « Quel fantastique match de hockey! Le parahockey, c’est tellement bon quand on le pratique au plus haut niveau. »

« Nous essayons simplement de représenter le Canada du mieux que nous le pouvons et nous sommes très reconnaissants aux fans qui sont venus nous voir jouer, aujourd’hui, le jour de la fête des mères, et qui nous ont donné un regain d’énergie. »

Le Canada a commencé le tournoi avec trois victoires faciles sur le Japon, l’Italie et la Tchéquie au tour préliminaire avant de battre la Chine 2-1 en demi-finale vendredi.

Cozzolino a été nommé meilleur attaquant du tournoi, car il a terminé deuxième au classement des marqueurs de l’équipe canadienne avec 16 points (6 buts et 10 passes). Liam Hickey, de St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador), a terminé en tête de l’équipe avec 17 points, tandis que McGregor a également récolté 16 points et neuf buts.

La République tchèque a remporté la médaille de bronze pour la deuxième année consécutive en battant la Chine 3-2. La Corée du Sud a battu la Slovaquie 3-1 pour la cinquième place et l’Italie a battu le Japon 1-0 pour la septième place.