Le Canada se qualifie pour les Jeux paralympiques en goalball féminin

«Nous croyons que nous sommes un pays qui doit être aux Jeux paralympiques au goalball.» 

OTTAWA – À 5 h lundi matin Amy Burk a envoyé un courriel à ses coéquipières de l’équipe nationale féminine canadienne de goalball.

Cela disait simplement: « Qualifiées!!!! »

L’équipe féminine canadienne de goalball pourra aller aux Jeux paralympiques après que la Chine ait vaincu la Corée du Sud 7-2, lundi, en demi-finale, au championnat Asie-Pacifique qui a eu lieu à Chiba, au Japon.

Le goalball est un sport d’équipe conçu spécifiquement pour les athlètes qui ont une déficience visuelle.

Dans ce tournoi à Chiba, le Canada avait besoin que la Chine gagne ou termine deuxième derrière le Japon, l’organisateur, pour obtenir une place pour Tokyo 2020. La Chine et le Japon s’affronteront dans la finale.

« Nous étions pas mal certaines que cela se produirait au Japon, mais dans le sport vous ne pouvez jamais être certaines », a dit Burk, triple paralympienne d’Ottawa.

Les Canadiennes ont d’abord eu une occasion de se qualifier pour les Jeux au championnat du monde de l’an dernier, mais ont raté leur chance par une place, terminant quatrièmes.

L’été dernier, aux Jeux parapanaméricains à Lima, les Canadiennes devaient terminer deuxièmes derrière les É.-U., mais ont pris le troisième rang derrière les É.-U. et le Brésil a obtenu la place paralympique en terminant deuxième. Le Brésil a battu le Canada 4-3 en double prolongation en demi-finale.

La qualification européenne en octobre a été une autre bombe de stress pour l’équipe puisqu’elle avait besoin qu’Israël gagne la place paralympique pour que le Canada demeure dans la course. Israël a gagné.

« Depuis Lima, nous avons continué de nous préparer comme si nous y allions. Nous savions que nous ne pouvions pas ralentir tant qu’il y avait une chance », a dit Burk. « Cette défaite contre le Brésil a été une pilule difficile à avaler, mais nous nous sommes regroupées et avons compris que nous avions encore des chances. »

Le Canada a un impressionnant héritage en goalball féminin avec des médailles d’or paralympiques en 2000 et 2004 et le titre mondial en 2006.

Burk croit que l’équipe canadienne veut capitaliser sur cette occasion.

« Nous avons une deuxième chance ici », a dit Burk. « Nous ne voulons pas prendre cela pour acquis. Nous croyons que nous sommes un pays qui doit être aux Jeux paralympiques au goalball. Nous pouvons tenir tête aux meilleures et Lima nous a ouvert les yeux et nous haïssons cette sensation de rater de justesse.

« Nous allons toutes nous assurer que nous ne ressentons pas cela de nouveau. » 

Dix pays participeront au tournoi de goalball féminin à Tokyo. Les équipes qualifiées seront officiellement approuvées en février.