Le nouveau Code de classification de l’IPC rendu disponible avant l’assemblée générale extraordinaire

Le projet de code propose d’améliorer la réglementation sur les conditions de santé sous-jacentes, les handicaps admissibles et les évaluations des catégories sportives, tout en renforçant la réglementation sur les fausses déclarations intentionnelles.
Swimmers diving into a pool at the Santiago 2023 Parapan American Games. | Nageurs plongeant dans une piscine lors des Jeux parapanaméricains de Santiago 2023.

Comité international paralympique

À l’issue d’un processus de consultation de trois ans auquel ont participé 80 % de ses membres ainsi que la communauté des athlètes, le Comité international paralympique (IPC) a publié la version finale (en anglais) de la troisième édition du Code de classification de l’IPC sous Classification – Code review (paralympic.org). Le projet de code sera maintenant soumis au vote des membres de l’IPC à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire (AGE) qui aura lieu en ligne le 17 mai 2024.

La classification est propre au Mouvement paralympique et le Code de classification de l’IPC est un document fondamental qui détaille la manière dont la classification doit être effectuée pour les sports paralympiques.

La classification remplit deux fonctions essentielles : elle détermine les athlètes qui sont autorisées et autorisés à concourir dans un sport et elle regroupe les athlètes en catégories sportives dans le but de minimiser l’impact du handicap et de faire en sorte que l’excellence sportive détermine l’athlète ou l’équipe qui remporte la victoire.

Quels sont les principaux changements dans le projet de code de classification de l’IPC?

Le Code de classification de l’IPC mis à jour vise à assurer la standardisation et l’harmonisation au sein du Mouvement paralympique. Le nouveau Code fixe les normes les plus élevées en matière de systèmes, de politiques et de procédures de classification. Parallèlement, il s’agit d’équilibrer l’aspect normatif et la flexibilité afin de permettre aux sports paralympiques de satisfaire à leurs besoins et capacités spécifiques, ce qui favorise ainsi la croissance et le développement.

Le processus de révision a conduit à de nombreuses modifications et améliorations du Code et des documents qui l’accompagnent, ce qui permettra de poursuivre la professionnalisation de la classification et d’améliorer les systèmes et les pratiques de classification. Parmi les changements, on peut citer la révision des étapes du processus de classification :

  • La vérification d’un état de santé sous-jacent
  • L’évaluation du handicap admissible
  • L’évaluation des critères de handicap minimum
  • L’évaluation de la classe sportive
  • La mise à jour et le renforcement des dispositions relatives à tous les aspects du processus de classification

En outre, on a élaboré une nouvelle norme internationale pour réglementer les politiques de détection, d’enquête et de traitement des cas de fausse déclaration intentionnelle.

Un aperçu détaillé des changements se trouve sous : Classification – Code review (paralympic.org).

Quelle est la prochaine étape de la révision du Code de classification de l’IPC?

Pourvu qu’il soit approuvé le 17 mai, le Code entrerait en vigueur en janvier 2025 pour l’ensemble des membres de l’IPC, à l’exception des fédérations internationales qui régissent les sports du programme sportif des Jeux paralympiques d’hiver, pour lesquelles le Code devrait entrerait en vigueur en juillet 2026. Par conséquent, le Code de classification des athlètes de l’IPC de 2015 reste en vigueur pour les Jeux paralympiques de Paris 2024 et les Jeux paralympiques d’hiver de Milan-Cortina 2026.

Quel a été le processus pour en arriver là?

La révision du Code de classification des athlètes de l’IPC de 2015 a commencé en janvier 2021 et une équipe de révision du Code, composée de 28 personnes et dirigée par le double paralympien Scott Field, a été mise en place pour mener le processus.

Le processus de révision du Code comprenait trois phases de consultation. La première phase, en 2021, a consisté à recueillir des commentaires sur le Code de 2015 et les normes internationales. La deuxième phase, en 2022, visait à obtenir de la rétroaction sur le premier projet de code et de normes internationales, en particulier sur les points abordés dans le nouveau projet. La troisième phase, en 2023, s’est concentrée sur le projet mis à jour, sur d’autres sujets particuliers identifiés tout au long de la révision et sur des points pratiques concernant la mise en œuvre du Code.

Depuis 2021, le processus de révision a impliqué plus de 80 % des plus de 200 membres de l’IPC – comités paralympiques nationaux, fédérations internationales, organismes internationaux de sports pour les personnes ayant un handicap et organismes régionaux. L’accent a également été mis sur la participation des athlètes, des classificatrices et classificateurs, des membres du conseil d’administration de l’IPC et des membres du Conseil des athlètes de l’IPC ainsi que des fédérations internationales reconnues, des fédérations nationales et d’autres parties prenantes intéressées.

On a reçu environ 230 réponses écrites à l’occasion de sondages et on a organisé plus de 40 consultations téléphoniques auprès de plus de 340 personnes participantes. Un grand nombre de communications ont été reçues par courriel, et des appels individuels et des réunions en personne ont été organisés afin de maximiser le dialogue tout au long du processus de révision. Tous les commentaires recueillis ont contribué à l’élaboration de la version finale du Code, dont la révision a été dirigée par l’équipe chargée de la révision du code.

Le Code est accompagné de trois normes internationales, chacune publiée comme document autonome qui traite de trois sujets distincts : Fausses déclarations intentionnelles; Protection des données de classification; et Personnel et formation en matière de classification. Les normes internationales définissent des exigences et des orientations supplémentaires concernant la mise en œuvre et l’application pratique du Code de classification.

Les normes internationales ne sont soumises à l’approbation du conseil d’administration de l’IPC qu’après que le Code de classification a été approuvé par l’AGE de l’IPC.

Citations au sujet de la révision du Code de classification de l’IPC

Scott Field, président de l’équipe de révision du code de l’IPC : « Le code de classification est le document fondamental sur lequel repose toute la classification du Mouvement paralympique. Ce nouveau Code en est un pour les membres de l’IPC, créé en étroite consultation avec et par les membres, sur la base des commentaires reçus au cours des trois dernières années du processus de révision du code. »

« Cela marque la fin du processus de révision du Code et je n’ai aucun doute sur le fait que cette version du Code garantit les normes de classification les plus élevées qui auront un impact positif sur l’ensemble du Mouvement paralympique, en particulier sur les athlètes. Je suis reconnaissant d’avoir eu l’occasion de présider le groupe aussi impressionnant de 28 spécialistes qui faisaient partie de l’équipe de révision du Code de l’IPC. »

Tea Cisic, cheffe de la classification de l’IPC : « Je suis heureuse de dire que nous avons rédigé le nouveau Code de classification de l’IPC pour nous assurer qu’il satisfait aux besoins et au développement du Mouvement paralympique aujourd’hui et pendant les années à venir. Cela n’aurait pas été possible sans les commentaires reçus au cours des trois dernières années et sans l’énorme travail réalisé par l’équipe de révision du Code de l’IPC, le comité de conformité et de surveillance de la classification, l’ensemble de l’équipe de gestion et beaucoup d’autres spécialistes et bénévoles qui ont consacré leur temps et fait part de leurs connaissances et de leur expérience pour nous aider à façonner ce document. »

« Nous sommes très reconnaissants à toutes les personnes qui se sont activement engagées dans le processus de consultation – des athlètes et des classificatrices et classificateurs à toutes les personnes représentantes des organismes membres de l’IPC, des fédérations internationales reconnues, des fédérations nationales, des membres du conseil d’administration de l’IPC, des membres du Conseil des athlètes de l’IPC et des autres parties prenantes. »

« Nous présentons le nouveau Code à l’approche de l’assemblée générale extraordinaire en étant pleinement convaincus qu’il offre des possibilités de renforcer et de développer les processus et les pratiques de classification afin de garantir le respect des normes les plus élevées dans l’ensemble du Mouvement paralympique. »