Le para-archer Kyle Tremblay se qualifie pour le match de la médaille de bronze aux Jeux parapanaméricains

Le Canada obtient un laissez-passer pour Paris 2024
Kyle Tremblay

SANTIAGO – Kyle Tremblay, de Deep River (Ontario), visera le bronze à l’épreuve ouverte masculine de tir à l’arc à poulies aux Jeux parapanaméricains de 2023.

Lundi, la performance de Tremblay a également permis au Canada d’obtenir une place dans le quota de l’épreuve ouverte masculine d’arc à poulies pour les Jeux paralympiques de Paris 2024, ce qui était l’un de ses principaux objectifs à Santiago.

« C’est un sentiment incroyable d’avoir obtenu cette place », indique Tremblay. « L’entraînement que j’ai suivi cette année en vaut la peine et met en perspective les efforts qu’il faut déployer pour obtenir ce genre de résultats. »

Les États-Unis et le Costa Rica ayant déjà obtenu leur place avant les Jeux, les deux pays suivants, le Canada et le Mexique, ont obtenu les deux places de ces Jeux.

Tremblay, qui en est à ses débuts à de grands Jeux, a perdu un match dramatique de demi-finale contre Diego Quesada, du Costa Rica, lundi, sous un soleil radieux et dans des conditions chaudes. Les deux athlètes en fauteuil roulant étaient à égalité avec 153 points après cinq tours et un total de 15 tirs chacun. En tir à l’arc, le bris d’égalité est cruel. Chaque athlète tire une fois : celui qui se rapproche le plus de la cible gagne.

« Pour la dernière flèche, c’est simplement une question de contrôler ses nerfs, de connaître son processus de tir sans avoir à y penser et de rester concentré sur bien viser », explique Tremblay, 32 ans, trois fois membre de l’équipe des Championnats du monde. « Ma flèche s’est trouvée juste à l’extérieur de la marque des 10 points, la sienne était à l’intérieur, donc il a clairement gagné. »

Dimanche, Tremblay a commencé le tournoi en terminant deuxième à la ronde de classement. Cela lui a permis d’obtenir un laissez-passer pour les quarts de finale, qui ont eu lieu lundi matin. En quarts de finale, il a battu l’Équatorien Joffre Villavivencio par une marque de 139 à 126.

L’Équatorien s’est mis hors-jeu au deuxième tour en ratant complètement une cible pour zéro point. À ce niveau, il n’y a pas de marge d’erreur.

« J’ai été beaucoup plus satisfait de mon deuxième match », raconte Tremblay. « Le match précédent était un peu incertain, alors je suis revenu à la base et j’ai obtenu de bien meilleurs points. »

Le match pour la médaille de bronze n’aura lieu que mercredi. Tremblay affrontera Victor Sardinia, du Mexique, un concurrent remarquable qui tire avec ses pieds. Pour l’or, Kevin Polish, des États-Unis, affrontera Quesada.

« Je pense que le fait d’avoir une journée entre les deux me donnera le temps de me ressaisir après le laissez-passer pour Paris, de me ressaisir après ce que je viens de vivre et de me recentrer sur mon processus de tir, mon raisonnement mental dans des situations de stress élevé et de mieux me préparer pour le match », affirme Tremblay.

Le paratir à l’arc a fait partie de la programmation des Jeux parapanaméricains de 2011 et de 2015 et le Canada est monté sur le podium à ces deux occasions.