Les Canadiens remportent trois médailles pour clôturer les Championnats du monde de ski paranordique 2019

Brian McKeever gagne la médaille d’or, Mark Arendz remporte sa sixième médaille de la semaine, Natalie Wilkie remporte sa première médaille individuelle

Par Ski de Fond Canada

Les skieurs paranordiques canadiens ont conclu une semaine exceptionnelle aux Championnats du monde de ski paranordique avec trois médailles dimanche, pour porter leur récolte à 10.

Brian McKeever et son guide, Graham Nishikawa, ont décroché la médaille d’or dans la course de ski de fond classique de 20 kilomètres de la catégorie masculine avec une déficience visuelle. Il s’agit du 20e titre de champion du monde en carrière de McKeever. Mark Arendz a décroché sa sixième médaille de la semaine en remportant la médaille d’argent de l’épreuve masculine de distance. La plus jeune athlète de la compétition, Natalie Wilkie, âgée de 18 ans, a augmenté le total de médailles du Canada à 10, ajoutant une médaille d’argent.

«Ce fut une journée géniale. Graham a fait un formidable travail de guide. Il a été parfait. Nous avons bien travaillé en équipe pour la course et les techniciens ont vraiment bien réussi les skis, ce qui facilite grandement notre travail », a déclaré le médaillé paralympique à 17 reprises. «C'est tellement bien de gagner ici à la maison. Le club de ski nordique de Caledonia et Prince George ont fait un excellent travail.»

Nishikawa (Whitehorse) et McKeever (Canmore, Alb.), âgé de 39 ans, ont perfectionné leur stratégie d'avant-course, menant du début à la fin l’épreuve individuelle de marathon sur les pistes du club de ski nordique de Caledonia. Le duo canadien a inscrit le chrono gagnant de 54: 47,0.

« Le parcours a de longues montées donc on ne peut pas aller à toute vitesse », a déclaré McKeever. «Nous avons parlé de la technique pour skier sur ce terrain et nous l’avons fait avec un bon rythme. Graham avait la bonne cadence dès la première montée. »

McKeever a rejoint l'équipe à mi-chemin des Championnats du monde. Lors du week-end d'ouverture, il était à Monaco pour les prestigieux Prix Laureus du sportif de l'année avec un handicap. En attendant de guider le légendaire athlète paralympique, le vétéran Nishikawa a joué un rôle important avec l’équipe canadienne en travaillant avec les jeunes athlètes et en testant les skis pour l’équipe de soutien. Bien reposé, il avait un objectif en tête aujourd'hui: la médaille d'or!

«Je me sentais bien et Brian se sentait bien, donc aujourd'hui était une journée spéciale pour nous», a déclaré Nishikawa, qui a guidé McKeever aux deux derniers Jeux paralympiques d'hiver. «Nous étions tous les deux en feu et avions de vraiment bons skis, donc aujourd'hui était plutôt spécial. C'était une journée de ski vraiment plaisante. »

Le duo canadien a devancé son plus grand rival, le Suédois Zebastian Modin, dans la catégorie avec déficience visuelle. Le Suédois a arrêté le chrono à 58: 02,2 pour remporter la médaille d'argent. Eirik Bye, de Norvège, a terminé troisième en 58: 10,2.

Jesse Bachinsky, de Kenora, en Ontario, et Simon Lamarche (Victoria) ont terminé 10e en 1: 12: 01,6.

En raison de l’absence de McKeever pour une bonne partie des Championnats du monde, Mark Arendz a porté le flambeau pour les Canadiens, égalant ainsi son record historique de six médailles remportées lors des Jeux paralympiques de 2018.

L’athlète de 28 ans de Springton, I.-P.-É., a remporté une impressionnante médaille d’argent dans la course masculine debout de 20 km.

Complètement vidé à l'arrivée, Arendz s'est écrasé sur la neige après avoir terminé son cinquième tour de la piste de trois kilomètres, arrêtant le chronomètre à 54: 21,4.

«Je devenais plus fort à chaque course et à mesure que la semaine avançait et je me sentais bien avant la course. Après le relais, je savais que ma technique classique était au point », a déclaré Arendz. «Je me suis battu tout au long de cette course, sachant que ma condition physique serait bonne tout au long de la course. J'ai fait tout ce que j'ai pu. J’ai gagné une médaille d’argent dans une autre bataille fantastique ici aux mondiaux. »

Le Japonais Taiki Kawayoke a dépassé Arendz à l’arrivée, remportant la médaille d’or avec un temps de 54: 01,9. L’Ukrainien Grygorii Vovchynskyi a terminé troisième en 55: 36,0.

C’était la quatrième médaille d’argent de la semaine pour le porte-drapeau du Canada aux cérémonies de clôture des Jeux de PyeongChang. Il a également remporté deux médailles de bronze dans les épreuves de biathlon.

«Gagner la médaille d’argent au relais a été le point culminant pour moi cette semaine», a déclaré Arendz, qui faisait équipe avec Natalie Wilkie, Emily Young et Collin Cameron. « De travailler si bien avec cette équipe, c'était un résultat formidable. »

Wilkie, de Salmon Arm, en Colombie-Britannique, a mis la touche finale à une semaine mémorable dans la compétition féminine debout. L’adolescente inspirante a remporté la première médaille individuelle de championnat du monde de sa carrière avec une deuxième place en 51: 10: 0,0 dans l’épreuve féminine de 15 km ski classique.

« C'était incroyable. J'avais besoin de ça », a déclaré Wilkie, qui a remporté une série complète de médailles à ses débuts paralympiques l'an dernier. «J’ai conservé mon énergie pour les deux premiers tours, puis au kilomètre 9, c'était une distance que je connais, alors je me suis lancée.

«C’était tellement génial aujourd’hui d’entendre tout le monde crier et encourager « Go Canada ». J'ai huit heures de voiture à faire pour retourner à la maison, alors je vais faire une bonne sieste. »

La Norvégienne Vilde Nilsen a remporté l’épreuve féminine debout avec un temps de 50: 36,7. L’Ukrainienne Liudmyla Liashenko a terminé troisième avec un temps de 51: 56,5.

Emily Young (North Vancouver) a terminé cinquième avec 54: 02,3. Brittany Hudak, de Prince Albert, en Saskatchewan, a terminé sixième avec 54: 03,8.
Plus tôt dans la journée, le Canadien Derek Zaplotinsky a inscrit son troisième top cinq de suite après avoir terminé la course de 15 km sur ski assis avec un temps de 50: 21,2.

Égalant sa cinquième place dans la course de ski de fond de distance moyenne, l'athlète de 23 ans originaire de Smokey Lake, en Alberta, a également réussi son meilleur résultat en carrière avec une quatrième place à l’épreuve biathlon sur courte distance plus tôt cette semaine.

L’Allemand Martin Fleig a remporté la division masculine de ski assis en 47: 53,8.

Ethan Hess, de Pemberton, en Colombie-Britannique, a terminé 15e (1: 00: 02,1). Yves Bourque, de Bécancour, au Québec, s'est classé 17e (1: 03: 50,9).

Résultats complets: https://bit.ly/2SW5aBC