Les rêves de hockey de Dom Cozzolino se sont réalisés grâce au parasport

Cozzolino dit que le para-hockey sur glace l’a aidé à lui redonner son goût du hockey

TORONTO – Adolescent, Dominic Cozzolino rêvait de jouer dans la LNH. Son joueur favori était Joe Sakic et son équipe favorite les Canadiens de Montréal.

 C’était un objectif légitime. Cozzolino était un joueur exceptionnel qui a atteint les niveaux AA et était sur la voie du AAA dans le système de hockey mineur de Mississauga, une des Mecque au monde dans le développement du hockey. 

Mais le 3 mars 2009, à 14 ans, son rêve a connu une fin brutale quand il a subi une mise en échec par derrière dans un match de hockey AA avec les Jets, dont il était le meilleur marqueur. Avec deux minutes à jouer, il a subi une mise en échec par derrière et a chuté bizarrement dans la bande, ce qui a causé une fracture de compression dans ses vertèbres L1 et L2 (bas du dos). 

La perspective était de 50-50 de chances de marcher de nouveau et aucune chance de jouer au hockey au même niveau. Il n’est pas difficile d’imaginer la souffrance du garçon de 14 ans dont les rêves de grandeur étaient fracassés.

« Je pensais que le sport, c’était fini pour moi », a dit Cozzolino récent à Toronto. « C’était un moment triste dans ma vie. Les sports étaient tout pour moi quand je grandissais et me voir me faire enlever tout a été vraiment triste. »

Cozzolino a passé les trois années suivantes dans un fauteuil roulant et il y allait religieusement à ses deux sessions quotidiennes de physiothérapie. 

« Je me rappelle que ma mère et mon père ont dormi à l’hôpital avec moi pendant des mois simplement pour garder un oeil sur moi et s’assurer que tout allait bien » dit-il. Ils étaient toujours là pour m’encourager quand je n’avais pas de moral et c’est quelque chose dont je leur suis très reconnaissant. »

Trois ans plus tard, comme dans une scène d’un film d’Hollywood, Cozzolino s’est levé du fauteuil roulant et a fait ses premiers pas. Ce travail acharné en thérapie lui serait très utile dans le chapitre suivant de sa carrière au hockey: le para-hockey.

« M’installer dans la luge la première fois a été un peu difficile », a-t-il admis. « Simplement apprendre les habiletés pour demeurer en équilibre et tourner et arrêter. Je me rappelle que lors de mes deux ou trois premières fois sur la glace, je ne savais pas comment arrêter et je fonçais dans tout.

« C’était un peu décourageant, mais j’avais beaucoup d’excellents coéquipiers et de bonnes personnes avec moi pour m’aider à comprendre et je n’ai jamais arrêté depuis. »

Malgré son excellence dans sa précédente carrière en hockey, le para-hockey sur glace présentait de nouveaux défis. Soudainement des muscles qu’il ne savait pas qu’il avait, particulièrement dans le haut du corps, devaient être renforcés et formés pour fonctionner dans différentes directions et fournir de nouvelles forces.

« Définitivement, bâtir les bons muscles est un défi », dit-il. « Je pense que beaucoup de cela est la disposition de la luge et développer ces habiletés pour effectuer un virage serré ou arrêter sur un dix sous. Je pense qu’avec la bonne disposition, c’est là que vous commencez. Ensuite vous devez avoir la bonne éthique de travail et beaucoup d’entraînement. » 

Cozzolino, qui dit que le para-hockey sur glace l’a aidé à lui redonner son goût du hockey, a joué dans l’équipe nationale de développement en 2014 et 2015 avant de se joindre à Équipe Canada. Il est champion du monde 2017 et médaillé d’argent aux Jeux paralympiques de PyeongChang 2018. 

« La première fois que je suis entré dans le vestiaire et que j’ai vu l’écusson du Canada sur tous les chandails, j’ai failli pleurer. La sensation n’a pas changé beaucoup depuis, c’est toujours une sensation spéciale de mettre ce chandail sur vos épaules. »

La longue cicatrice chirurgicale qui va de son ventre à son dos du côté gauche est un rappel quotidien qu’il a vécu deux vies différentes. 

Mais, quand il enfile son chandail no 19 d’Équipe Canada, le même numéro que son idole, il est simplement: Dominic Cozzolino – joueur de hockey.