Paralympiens recherchés place Sarah Anne Cormier sur la voie du succès

« C’était une expérience formidable »

KINGSTON, Ontario – À son arrivée, elle était une coureuse et à son départ, une snowboardeuse. C’est ainsi que Sarah Anne Cormier résume l’événement Paralympiens recherchés auquel elle a participé, il y a plus de deux ans. 

Cormier, 28 ans, a concouru la semaine dernière à une étape de la Coupe du monde de parasnowboard aux Pays-Bas. Membre de l’équipe Next Gen de Canada Snowboard, elle a terminé septième et huitième aux deux épreuves de banked slalom et a pris le sixième rang dans l’une des vagues.

Il y a tout juste un an, elle faisait ses débuts en compétition internationale sur le circuit Nor Am à Big White Mountain, près de Kelowna, en Colombie-Britannique. Kelowna sera d’ailleurs l’hôte du prochain événement Paralympiens recherchés, qui aura lieu le 30 novembre, au Central Sports Club. 

C’est seulement en 2017 que Cormier a fait une incursion dans le parasport lorsqu’elle a participé à un événement Paralympiens recherchés à Toronto. 

« C’était une expérience formidable », affirme Cormier à propos de cet événement d’une journée qui invite les personnes ayant un handicap à tester leurs aptitudes dans les sports paralympiques. « Je m’y suis rendue avec l’intention de courir et de me spécialiser au sprint, au 100 m, 200 m et 400 m. J’ai été classée, et ma forme physique a été évaluée. Lorsqu’ils ont appris que j’avais des antécédents en snowboard, on m’a fait rencontrer les représentants de ce sport. »

Elle était assez nerveuse à propos de l’événement et elle s’y était fait accompagner par une amie.

« C’était une journée exceptionnelle », poursuit-elle. « J’ai vu des participants de tous âges avec des handicaps variés. C’était super de voir quelques enfants participer également. »

Née sans sa jambe gauche à partir du bas du genou en raison de complications du syndrome des bandes amniotiques, Cormier a dû se faire amputer plusieurs doigts dans les deux mains. Elle a subi sept chirurgies pour traiter les complications du syndrome.

En grandissant à Collingwood, Ontario, près de Blue Mountain, Cormier était, dès son plus jeune âge, passionnée de snowboard. Elle avait donc déjà acquis ses habiletés de base dans ce sport. Elle avait commencé par le ski alpin à l’âge de cinq ans, mais à 12 ans, sa jambe manquante la gênait. Elle s’est donc tournée vers le snowboard, où elle pouvait utiliser sa jambe artificielle.

« J’ai participé à un camp de développement en parasnowboard environ un mois après l’événement Paralympiens recherchés, et ils étaient certains que je pourrais faire partie de l’équipe NextGen si j’étais prête à fournir le travail nécessaire », raconte-t-elle.

Cormier a fait plus que ça. Elle a obtenu un diplôme en sciences infirmières à l’université Queens au mois de mai, et elle travaille aujourd’hui à l’unité des soins intensifs du Kingston General Hospital. Cela signifie qu’elle a su combiner son entraînement sur les pentes et en dehors de celles-ci avec un horaire chargé à l’université et à l’hôpital.

Le mois dernier, Cormier a été sélectionnée parmi 55 jeunes athlètes canadiens des sports olympiques et paralympiques pour recevoir une subvention du programme Favoriser les athlètes et les entraîneurs à la conquête de l’excellence (FACE) 2019. 

Développé par Petro-Canada, le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien, le programme FACE vise à soutenir les athlètes prometteurs qui font des efforts en vue de représenter le Canada aux Jeux olympiques et paralympiques.

Aujourd’hui, Cormier aspire à prendre part aux Jeux paralympiques d’hiver de 2022. D’après elle, beaucoup d’occasions s’offrent aux personnes ayant un handicap intéressées au sport et au-delà.

« Vous pouvez y arriver », dit-elle. « Parfois, on peut avoir l’impression que le monde n’a pas été bâti pour nous. Mais il y a beaucoup de soutien, et si on a la détermination nécessaire, les personnes ayant un handicap pourront obtenir du succès, quel que soit le domaine qu’elles choisissent. »

Le prochain événement Paralympiens recherchés aura lieu le 30 novembre à Kelowna. Pour plus d’information, veuillez consulter le Paralympique.ca/paralympiens-recherches.