Résumé de la fin de semaine: Les paratriathlètes canadiens remportent trois médailles d’argent au Japon

Une médaille et une place de quota paralympique aux championnats du monde de paracanoe
triathlon

YOKOHAMA, Japon(Triathlon Canada)— Les paratriathlètes canadiens ont réalisé un triplé de médailles d’argent à la première course de la saison de la Série mondiale de triathlon para, tandis que Charles Paquet a obtenu la cinquième place, un sommet en carrière, à la Série de championnat du monde de triathlon à Yokohama, au Japon, samedi.

Les trois paratriathlètes élites du Canada inscrits à la course sont montés sur le podium.

Pour Stefan Daniel, de Calgary, ce fut une médaille douce-amère dans le classement des hommes debout. L’athlète de 27 ans, double médaillé paralympique, a obtenu la deuxième place en 56:30 après une lutte acharnée avec l’Américain Chris Hammer, sur un parcours de 750 mètres de natation, 20 kilomètres de vélo et 5 kilomètres de course à pied.

« La course n’a pas été à la hauteur de mes espérances, mais je suis fier de mes efforts », a déclaré Daniel. « Je suis resté proche de tout le monde pendant la natation et le vélo et j’ai réussi à terminer deuxième. La course à pied s’améliore de plus en plus à chaque fois que je cours, ce qui me réjouit beaucoup. Je dois juste améliorer mes transitions et quelques aspects techniques dans les mois à venir, mais dans l’ensemble, c’est une journée dont je suis fier.

Le Canadien a terminé à seulement cinq secondes du médaillé d’or. Hammer a franchi le ruban d’arrivée en 56:25.

Le Brésilien Ronan Cordeiro a terminé troisième en 56:53.

Leanne Taylor, de Winnipeg, est parvenue à monter pour la troisième fois sur le podium de la Série mondiale de paratriathlon dans la catégorie assise féminine. Taylor, 31 ans, a arrêté le chronomètre à 1:05:01 après un palpitant sprint final jusqu’à la ligne d’arrivée.

« Je suis heureuse de quitter le Japon avec une médaille d’argent et de bons souvenirs de Yokohama et de mon dernier bloc d’entraînement », a déclaré Taylor, qui a remercié ses partenaires d’entraînement de l’avoir préparée pour la course. « Je n’avais pas compris à quel point les partenaires d’entraînement pouvaient être utiles pour me donner un coup de pouce supplémentaire jusqu’à ce que je les côtoie à Colorado Springs. Merci à tous mes amis qui m’ont fait travailler plus que jamais.

Taylor, qui a commencé le paratriathlon en 2019 un an après avoir été laissée paralysée au niveau de la taille à la suite d’un accident de vélo de montagne, a terminé derrière l’Australienne Lauren Parker qui a remporté l’or avec un temps de 1:03:36. Elle a devancé la Brésilienne Jessica Ferreira d’une seconde pour la deuxième place. Ferreira s’est contentée de la médaille de bronze en 1:05:02.

Kamylle Frenette (Dieppe, N.-B.) a complété le triplé de médailles d’argent pour les Canadiennes. Frenette était en quête de la médaille d’or, mais elle a manqué le couloir d’arrivée et a été forcée de revenir sur ses pas, ce qui lui a coûté de précieuses secondes face à ses principales rivales. Au final, la jeune femme de 27 ans a franchi la ligne d’arrivée en deuxième position avec un temps de 1:06:18.

« Aujourd’hui, c’était 99 pourcent incroyable, et un pourcent déchirant. J’étais en première place jusqu’à la toute dernière minute quand j’ai raté un léger virage à droite qui m’a coûté la victoire », a déclaré Frenette après son cinquième podium de la Série mondiale de paratriathlon, qui comprend une médaille de bronze aux Championnats du monde de 2022. « C’est une erreur qui coûte cher, mais on apprend de ça. Je suis heureuse de rentrer à la maison avec une médaille d’argent et de savoir où j’en suis. »

Claire Cashmore, de Grande-Bretagne, a profité de l’erreur de Frenette pour remporter l’or en 1:05:44. La Française Gwladys Lemoussu s’est classée troisième en 1:09:41.

Championnats de monde de paracanoe

Équipe Canada a décroché une médaille et une place de quota paralympique aux Championnats du monde de paracanoë de l’ICF.

Brianna Hennessy a décroché l’argent au VL2 200 m, moins de deux secondes derrière une rivale britannique. Brianna a aussi pris le cinquième rang de l’épreuve de KL-1 200 m.

Sa partenaire d’entraînement Erica Scarff a tout juste rate le podium en prenant le quatrième rang de la finale du VL-3 200 m avec un chrono de 1:00,19.

Mathieu St. Pierre a décroché la dernière place de quota pour les Jeux paralympiques pour le Canada au VL-2 200 m, prenant le septième rang. Le Canada occupera une place sur la ligne de départ de cette épreuve à Paris.