Super début pour le Canada dans la Coupe du monde de ski para-alpin

« C’était une belle journée, je suis super contente d’être de retour à la compétition et d’obtenir des résultats en vitesse. J’ai hâte à demain! »

VEYSONNAZ, Suisse – Mollie Jepsen et Mac Marcoux ont effectué des retours en or à la compétition et Kurt Oatway a ajouté une troisième victoire pour le Canada dans les courses de super G de mercredi qui ont ouvert la saison de la Coupe du monde de ski para-alpin 2020.

Chez les femmes debout, Jepsen, de Whistler, une quadruple médaillée à PyeongChang qui a raté toute l’année dernière après avoir été diagnostiquée avec la maladie de Crohn, a obtenu la médaille d’or en 1:11,68 minute. Ammi Hondo, du Japon, a terminé deuxième en 1:12,52 et Andrea Rothfuss, d’Allemagne, troisième en 1:12,83.

 « C’était une belle journée, je suis super contente d’être de retour à la compétition et d’obtenir des résultats en vitesse. J’ai hâte à demain! », a déclaré Jepsen.

Frédérique Turgeon, de St-Sauveur, au Québec, triple médaillée aux championnats du monde en 2019, a suivi en quatrième place en 1:16,79 et Mel Pemble, de Victoria, s’est classée septième en 1:23,94.

Dans le super G masculin pour la déficience visuelle, Marcoux, quintuple médaillé aux Jeux paralympiques, et son guide Tristan Rodgers, d’Ottawa, ont fait de leur début ensemble dans la Coupe du monde un événement mémorable en se classant premiers en 1:03,47. Giacomo Bertagnolli et son guide Andrea Ravelli, d’Italie, ont obtenu la médaille d’argent en 1:05,23 et Patrick Jensen et Amerlia Hodgsou, d’Australie, ont terminé troisièmes en 1:11,22.

Pour Marcoux, sa victoire dans la catégorie déficience visuelle chez les hommes survient après pratiquement une année entière de rétablissement à la suite d’une blessure et vient confirmer les décisions prises pour son retour au programme sur la neige.

« Je suis vraiment content de la façon dont la journée s’est déroulée. Le retour sur la neige a été long. C’est super excitant d’être de retour en compétition et de savoir que le temps que nous avons pris pour revenir était la bonne décision. Nous ne pouvons qu’être très heureux de remonter sur la plus haute marche du podium », a-t-il dit. 

Pour ne pas être en reste, Oatway, de Calgary, le champion en titre des Jeux paralympiques, a triomphé dans la course assis masculin en 1:04,48. Jeroen Kampschreur, des Pays-Bas, a terminé deuxième en 1:06,52 et Takeshi Suzuki, du Japon, troisième en 1:07,60.

« Aujourd’hui, c’était bien et le parcours était très intéressant. Il y avait pas mal de sauts et on était souvent dans les airs. Dans l’ensemble, c’était une bonne journée », a indiqué Oatway. 

La compétition se poursuivra jeudi avec le deuxième des trois super G cette semaine.