Tristen Chernove et Ross Wilson grimperont virtuellement la hauteur du Mont Everest

Les paracyclistes relèvent le défi vEveresting pour recueillir de l’argent pour le parasport
Ross Wilson and Tristen Chernove in their Team Canada gear from Rio 2016 in a graphic showing cyclists riding to the top of a mountain

Deux des meilleurs paracyclistes du Canada grimperont virtuellement la hauteur du Mont Everest le 27 décembre pour recueillir des fonds pour soutenir la Fondation paralympique canadienne – et les amateurs de cyclisme à travers le monde peuvent se joindre à eux.  

Tristen Chernove et Ross Wilson, deux multimédaillés des Jeux paralympiques, préparent une ascension virtuelle du populaire défi Everesting: vEveresting. Le plan est qu’ils grimperont des collines jusqu’à ce qu’ils atteignent la hauteur équivalente du Mont Everest – 8848 mètres. 

Cela verra les deux utiliser une base d’entraînement intelligente sur leur vélo stationnaire, ce qui reproduit les conditions extérieures comme des collines, du vent de face et de l’attraction, contrôlées par l’app Zwift. Zwift est une app interactive de cyclisme qui permet aux athlètes de s’entraîner et de courir contre d’autres cyclistes dans la sécurité de leur maison.  

Les amateurs pourront suivre et encourager Chernove et Wilson avec l’app de discussion de groupe Discord ou se joindre à eux et courir dans Zwift.  

Le duo – qui se prépare pour les Jeux paralympiques de l’été prochain – relève ce défi pour promouvoir la vie active, atteindre certains de leurs propres objectifs d’entraînement et recueillir de l’argent pour la Fondation paralympique canadienne pour donner à plus de personnes ayant un handicap l’occasion d’essayer le sport.   

« Une société inclusive est simplement une meilleure société pour tout le monde et ce que la Fondation paralympique canadienne fait pour aider le Canada à atteindre une trajectoire progressive pour devenir une société plus inclusive est super près de mon coeur », a dit Chernove, qui a reçu du financement ProchaineGén par la fondation plus tôt dans sa carrière. « Je me sens bien d’être un adjoint dans cela, que ce soit en recueillant des fonds qui peuvent créer de points d’accès pour plus de personnes pour s’impliquer qui ne le feraient pas autrement, ou simplement de la sensibilisation parce que la sensibilisation, la discussion et la communication est là où tout commence. »  

Pour Chernove, qui a remporté une médaille d’or, une d’argent et une de bronze aux Jeux paralympiques de Rio en 2016, c’est une extension de ses efforts de collecte fonds en été, quand il a établi un nouveau record pour la BC Epic 1000. Il a parcouru le circuit vers l‘Ouest de plus de 1000 kilomètres en seulement trois jours et sept heures, recueillant plus de 33 000$.  

Wilson a soutenu Chernove lors de la BC Epic 1000, mais est maintenant simplement dans les tranchées pour la vEveresting. Les deux amis et coéquipiers s’entraînent pour s’assurer qu’ils sont en grande forme pour le 27 décembre et communiqueront l’un avec l’autre pendant toute la randonnée.   

« Cet été, nous avons vu qu‘il y avait beaucoup de gens qui s’intéressaient à ce que faisait Tristen », a dit Wilson, qui gagné deux médailles d’argent à Rio en 2016. « C’était une vraiment bonne occasion pour une autre activité en suivi de cela et pour bâtir sur le momentum, mais aussi qui permet aussi à d’autres personnes de participer. Si nous parlons de développer la sensibilisation pour le parasport au Canada, une des choses principales est d’avoir la chance d’interagir avec les athlètes e de comprendre ce que c’est. »  

Chernove et Wilson espèrent voir plusieurs autres coureurs se joindre à eux par Zwift pendant toute la journée, participant en partie au défi ou même tenter aussi la vEveresting au complet. 

« Je vise ne pas souffrir tout seul », a dit Chernove. « Même si nous serons physiquement seuls, nous ferons cela dans une plateforme qui permet de le partager avec d’autres personnes. Je sais que ce sera pas mal fantastique de terminer quelque chose qui sera un fait saillant en ce qui concerne aller au fond de soi, puiser dans les réserves et par la suite être plus fort – mais je pense que voir d’autres personnes réussir plus que ce qu’elles pensaient qu’elles pourraient sera un fait saillant pour moi. » 

Le défi doit être complété en une journée, mais de courts arrêts sont permis. Chernove et Wilson s’attendent à être sur leur vélo le 27 décembre pendant environ 12 à 14 heures.  

Pour obtenir plus de renseignements, regardez la Page Facebook officielle de l’événement de la Fondation paralympique canadienne, veuillez cliquer ICI.