Un mariage en pandémie : La joueuse de volleyball assis Payden Olsen est nouvellement mariée

Une réception à l’auto pour une médaillée de bronze des Jeux parapanaméricains et son nouveau mari

Payden Vair (anciennement Olsen), une joueuse de l’équipe canadienne féminine de volleyball ne voudrait pas être ailleurs en ce moment. Depuis le début de la pandémie, elle se trouve aux côtés de son nouveau mari, Carson Vair.

« Nous avons traversé les grandes épreuves de notre vie ensemble, et pour nous, la pandémie n’est qu’une autre épreuve. Nous avons décidé que c’était mieux de se marier et de traverser celle-ci ensemble que séparé », raconte-t-elle.

Fiancé depuis mars, le couple devait initialement se marier à la ferme des parents de Payden à Cardston en Alberta le 25 juillet 2020. Il y a deux ans jour pour jour, elle était victime d’un accident de tondeuse à gazon qui lui a coûté la jambe droite, amputée sous le genou, en plus de lui valoir la reconstruction de son talon gauche. Quand ils ont constaté la tournure grave que prenait la pandémie, les tourteaux ont choisi de devancer leur mariage au 6 juin. 

« Nous avions déjà prévu un petit mariage champêtre. Le plus grand stress de la planification de mariage pendant la COVID-19 a été de limiter le nombre d’invités », explique-t-elle.

Comme seuls les rassemblements de 15 personnes étaient permis en Alberta, le couple avait prévu de s’en tenir aux parents et aux grands-parents. Par un coup de chance, quelques semaines avant le grand jour, la province a autorisé les rassemblements de 50 personnes à l’extérieur. La famille immédiate et une partie de la famille élargie, soit 30 personnes, étaient donc présentes lors de la cérémonie qui s’est déroulée dans la cour des parents de Payden. 
 

Sitting volleyball player Payden Olsen with her new husband Carson

La pandémie a contré les plans du couple qui voulait organiser une réception avec famille et amis. Les nouveaux mariés ont cependant trouvé une façon originale de célébrer en compagnie de leurs proches. 

« Nous avons organisé une réception à l’auto : nous étions assis à bord d’un vieux pick-up Chevrolet au milieu d’un rond-point et notre famille et nos amis ont défilé pour célébrer avec nous », raconte-t-elle.

La réception a connu un franc succès, tout le monde est resté à une distance sécuritaire et environ 120 personnes sont venues célébrer l’union des Vair. 

Payden et Carson se sont rencontrés à l’été 2016. Il s’est occupé d’elle pendant sa convalescence après son accident en 2018 et pendant sa transition du soccer universitaire au volleyball assis.

« Je récupère encore de la reconstruction de mon talon gauche et je m’ajuste à la prothèse. Carson me pousse et ne me laisse pas ne décourager. Il trouve toujours un moyen de modifier un entraînement pour le rendre plus facile pour moi. », dit Payden.

Même si elle est déçue du report des Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo, Payden voit la pandémie comme une occasion de s’entraîner plus longtemps et d’améliorer sa technique de volleyball assis. 

Ensemble, les nouveaux mariés s’entraînent à la maison et ont usé de créativité pour rester actif et en forme. « Carson vient de me construire un terrain extérieur de volleyball de 2 m sur 2 m. Il me lance la balle pour que je puisse pratiquer mes mouvements et mes passes », explique-t-elle.

Carson continue à soutenir et à motiver Payden alors qu’elle s’entraîne pour être la meilleure joueuse possible pour l’équipe féminine canadienne de volleyball assis. L’athlète de 21 ans a fait ses débuts sur la scène internationale dans l’uniforme aux couleurs de l’unifolié l’été dernier à l’occasion des Jeux parapanaméricains de Lima 2019 où elle a remporté une médaille de bronze. 

« Quand la pandémie sera finie, j’ai hâte de recommencer à jouer au volleyball et de retrouver mes coéquipières, mais aussi de jouer contre d’autres pays et de représenter le Canada », se réjouit Payden.