Récipiendaires des prix du sport 2016

MEILLEUR DÉBUTS AUX JEUx

Tristen Chernove

 

Tristen Chernove

 
En savoir plus
MEILLEURE ATHLÈTE FÉMININ

Auriele RIvard Rio

 

Aurélie Rivard

 
En savoir plus
PRIX DE L'ENTRAÎNEUR DE DEVELOPPEMENT PARALYMPIQUE

Sebastien Travers coach

 

Maxime Gagnon

En savoir plus
LE PRIX D'EXCELLENCE TIM FRICK DE L'ENTRAÎNEUR PARALYMPIQUE

Wheelchair curling team

 

Sebastien Travers

En savoir plus

 

Tristen Chernove, paracyclisme

Prix des meilleurs débuts aux jeux

Tristen Chernove a conduit une performance record pour l’équipe de paracyclisme du Canada aux Jeux paralympiques de Rio 2016. Évalué comme une nouvelle vedette montante dans le sport, Chernove a gagné trois des neuf médailles du Canada dans le sport à ses débuts aux Jeux, aidant le cyclisme à devenir le meilleur sport du Canada à Rio. Il a remporté celle d’or dans le contre la montre sur route C2, celle d’argent dans la poursuite individuelle C2 et celle de bronze dans le 1000m contre la montre C2.

Dans la préparation pour Rio, Chernove a gagné la médaille d’or dans la poursuite individuelle et le 1000m contre la montre aux championnats du monde de paracyclisme sur piste 2016 en mars 2016. C’était quelques mois après avoir remporté deux médailles en paracyclisme sur piste à ses débuts aux championnats canadiens.

Il a aussi montré son talent sur la route. Il a obtenu des performances en or dans la course sur route et le contre la montre dans la Coupe du monde de paracyclisme en Belgique en mai 2016.

Chernove a eu une passion pour le cyclisme toute sa vie. Quand il a été diagnostiqué en 2009 avec le syndrome de Charcot-Marie-Tooth (CMT) qui affecte ses nerfs périphériques, dont ses membres inférieurs et les extrémités de ses bras et de ses mains, il a décidé de se lancer dans le cyclisme de compétition pour voir comment son corps réagirait aux intenses efforts physiques. La maladie dégénérative, mais pas mortelle, cause des symptômes semblables à la dystrophie musculaire. Chernove croit que sa passion pour le sport et l’exercice pendant toute sa vie l’a aidé à ralentir les symptômes de la CMT.

Chernove dit: « Le cyclisme m’apporte plus de joie que tout autre sport et j’ai été impliqué dans plusieurs. »

 

 

Aurélie Rivard, paranatation

Prix de la meilleure athlète féminine

La nageuse Aurélie Rivard a été l’athlète canadienne la plus médaillée à Rio, gagnant quatre médailles dans la piscine, dont trois d’or et une d’argent.

Participant à ses deuxièmes Jeux paralympiques, Rivard, âgée de 20 ans, a gagné les médailles d’or aux 50 mètres libre S10 et 400m libre S10 en établissant des records du monde dans chaque course. Elle a aussi gagné le 100m libre S10 avec un record des Jeux paralympiques et la médaille d’argent du 200m QNI S10.

Elle a été choisie porte-drapeau du Canada lors de la cérémonie de fermeture.

Rivard a été nommée para-nageuse de l’année de Natation Canada et de Swimming Word Magazine pour 2016. Elle a été parmi les finalistes pour le Prix Lou Marsh pour l’athlète de l’année du Canada, un groupe qui incluait Penny Oleksiak (la gagnante), Sidney Crosby et Andre De Grasse.

Aux Jeux parapanaméricains de Toronto 2015, elle a remporté sept médailles (six d’or et une d’argent) tout en réussissant un record du monde au 100m libre. Quelques semaines auparavant à Glasgow, elle a battu deux records canadiens avec des victoires aux 50m et 400m libre aux championnats du monde de l’IPC.

Rivard a fait sa première percée internationale majeure aux Jeux paralympiques de 2012 à Londres. À ces Jeux, à 16 ans, elle a gagné la médaille d’argent au 400m libre et s’est qualifiée pour les finales dans quatre autres épreuves. Aux championnats du monde de l’IPC 2013 à Montréal, Rivard a été la seule nageuse canadienne à gagner cinq médailles (trois d’argent et deux de bronze).

Elle a été une des trois para-nageurs canadiens aux Jeux du Commonwealth 2014 à Glasgow, en Écosse. Elle a obtenu la médaille de bronze au 200m QNI.

 

 

Maxime Gagnon, para-hockey sur glace

Prix de l'entraîneur de développement paralympique

Entraîneur-chef de l’équipe provinciale du Québec, directeur général de Hockey sur luge Montréal, directeur général adjoint d’AlterGo, et directeur du Défi sportif AlterGo, Maxime Gagnon est reconnu pour la popularité croissante du para-hockey sur glace (anciennement appelé hockey sur luge) surtout dans la ville de Montréal et la province du Québec.

Il y a 7 ans, il a développé un programme de para-hockey qui comptait 10 athlètes et qui en compte aujourd’hui 120 répartis dans les différents programmes juniors, féminins et adultes à travers la province.

Gagnon est impliqué dans le para-hockey sur glace depuis sept ans aux niveaux local, provincial et national. En plus d’être entraîneur-chef d’Équipe Québec et directeur général de Hockey sur luge Montréal, il est président de la Commission de Hockey sur luge de Hockey Québec et adjoint dans les programmes de Hockey Canada. Toujours prêt à sauter sur la glace pour aider de nouveaux athlètes, Gagnon a organisé plusieurs démonstrations et activités d’initiation au Québec et dans les Maritimes.

Maxime Gagnon a contribué à l’organisation du premier championnat canadien de para-hockey sur glace qui a présenté des équipes de quatre provinces en 2016. Il est maintenant à la tête de l’organisation pour l’édition de 2017, prévue en mai à Boucherville, au Québec, où il attend la participation de six provinces.

 

Sébastien Travers, paracyclisme

Prix d'excellence Tim Frick de l'entraîneur paralympique

L’entraîneur-chef de l’équipe nationale de paracyclisme, Sébastien Travers, a conduit le Canada à neuf médailles historiques en paracyclisme aux Jeux paralympiques de Rio 2016, faisant du cyclisme le sport paralympique qui a obtenu le plus de succès pour le Canada aux Jeux de Rio.

Travers a débuté comme entraîneur à temps partiel de développement de paracyclisme en 2009 et est devenu un des deux entraîneurs de haute performance de l’équipe nationale de paracyclisme après les Jeux paralympiques de Londres 2012. À Londres, il a entraîné la seule médaillée d’or de l’équipe de paracyclisme – soit Robbi Weldon, pilotée par Lyne Bessette.

Pendant le cycle paralympique de Rio, le leadership et la vision de Travers ont propulsé le programme canadien de paracyclisme à un tout nouveau niveau. Travers a géré et dirigé des projets qui ont produit une équipe plus professionnelle, intégrée et performante. Il est engagé à continuellement peaufiner le système de développement de la haute performance, de l’équipe de soutien intégré, de la recherche et de l’innovation.

Il a développé ses habiletés d’entraîneur et d’enseignant à travers les programmes d’académie du Centre National de Cyclisme de Bromont en plus d’agir comme entraîneur invité sur certains projets de l’Équipe provinciale de cyclisme au Québec. Il a obtenu un diplôme en kinésiologie de l’Université de Sherbrooke en plus d’être un entraîneur certifié de niveau 4 et un expert de la classification.