L’athlète paralympique Pamela LeJean annonce sa retraite

Elle était une des meilleures lanceuses paralympiques du Canada

Par Athlétisme Canada

L’une des meilleures lanceuses paralympiques du Canada, Pamela LeJean de Cape Breton, annonce aujourd’hui sa retraite sportive.

« Je suis prête à commencer un nouveau chapitre de ma vie. J’aime l’entraînement et la compétition sportive, mais je suis rendue à un point dans ma vie où je réalise trop bien que les gens près de moi ne le seront pas pour toujours. Je dois chérir le temps que j’ai avec eux, a indiqué LeJean. Je veux commencer ma vie avec mon fiancé et voir mes êtres chers le plus possible. Je suis en train d’apprendre que de remporter des médailles n’importe pas vraiment. Je veux passer du temps avec les gens que j’aime et qui seront associés à mes plus beaux souvenirs. Je dois commencer à en faire plus de ce côté. Ce sont ces moments qui me rendent le plus heureuse. »

La carrière de LeJean en para-athlétisme s’est amorcée à la suite d’un tragique accident de voiture qui lui a causé une blessure à la moelle épinière. Même si elle a continué à avoir une vie bien remplie, il lui manquait quelque chose. De nature compétitive, elle a tenté sa chance au basketball en fauteuil roulant, mais l’entraînement était trop exigeant et a commencé à aggraver une vieille blessure à une épaule en raison de l’effort constant. Son entraîneur personnel a remarqué l’impressionnante longueur de ses bras et l’a encouragée à essayer le lancer. Une fois le premier disque lancé, elle n’a jamais regardé derrière.

Sa première saison comme lanceuse compétitive a été un véritable tourbillon. LeJean a remporté le premier de ses huit titres canadiens, a représenté le Canada aux Championnats du monde de para-athlétisme WPA (anciennement les Championnats du monde IPC) où elle a gagné la médaille de bronze au lancer du poids F53 et a participé aux Jeux d’été du Canada, raflant l’or au lancer du poids et l’argent au lancer du disque.

Au cours des trois années suivantes, LeJean a poursuivi sur sa lancée en remportant l’or au lancer du poids F53 aux Jeux parapanaméricains de Toronto en 2015 – un moment qu’elle n’oubliera jamais puisqu’elle a pu le vivre avec sa famille et son entraîneur personnel Ueli Albert – et la médaille de bronze au javelot. Elle a aussi mis la main sur l’argent aux Championnats du monde de para-athlétisme au lancer du poids, ce qui lui a permis de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Rio de Janeiro 2016. Même s’il ne s’agit pas de la meilleure performance de sa carrière – LeJean a pris le quatrième rang à Rio –, elle a beaucoup appris de cette expérience et sur ce qu’il faut pour compétitionner sur la scène internationale.

« Ç’a été un plaisir d’avoir Pamela dans notre équipe de haute performance », affirme Carla Nicholls, responsable de la performance en para-athlétisme. « J’ai rencontré Pamela en 2015 alors que j’étais entraîneure-chef de l’équipe des Jeux parapanaméricains de Toronto et j’ai toujours été impressionnée par son habileté à établir des objectifs, des plans pour atteindre ses buts et le plus important, de compétitionner quand ça compte. Pamela a un talent et une détermination incroyables, ce qui lui servira bien pour les prochaines étapes de sa vie. Nous nous ennuierons certainement d’elle et nous lui souhaitons ce qu’il y a de meilleur pour l’avenir. »

En ayant comme objectif d’accomplir des choses encore plus grandes, LeJean s’est poussée à continuer à lancer pour deux années de plus, parce qu’elle ne s’est « jamais sentie aussi fière qu’au moment où elle a enfilé le maillot d’Équipe Canada ». Elle a participé à ses derniers Championnats du monde de para-athlétisme avec une cinquième place au lancer du poids F53, et a continué de lancer aux compétitions du circuit de Grand Prix de para-athlétisme à travers le Canada.

Pam LeJean holding her medal at Toronto 2015

« Félicitations à Pamela pour sa magnifique carrière. Ç’a été un plaisir de la voir en compétition et devenir une des meilleures lanceuses au monde », déclare Marc-André Fabien, président du Comité paralympique canadien. « Elle a été une représentante extraordinaire pour le Canada et le Mouvement paralympique. Nous lui souhaitons le meilleur pour l’avenir et elle fera toujours partie de la famille paralympique canadienne. »

En 2018, la dernière année de compétitions de LeJean, elle a remporté le titre canadien au lancer du disque F53, au javelot et au lancer du poids. Elle a aussi établi deux records canadiens, soit au lancer du disque (12,83 m) et l’autre au lancer du poids (4,76 m) – ce qui lui a permis de se classer deuxième au monde dans ces deux disciplines. De plus, elle a conclu sa dernière saison avec une deuxième place aux Mondiaux au javelot avec son meilleur lancer de la saison, soit 10,60 mètres.

Plusieurs personnes ont aidé LeJean à atteindre ses objectifs au cours de sa carrière et elle ne peut passer sous silence l’incroyable équipe qui l’a entourée pour partager ce parcours avec elle. « Un grand merci à ma famille, mon fiancé, Athlétisme Canada, le Comité paralympique canadien et mes entraîneurs, ainsi que l’équipe intégrée de soutien d’Athlétisme Canada au Carrafour de l’Est à Toronto et le Centre canadien multisport de l’Atlantique, a dit LeJean. Tous les gens que j’ai rencontrés au cours de ma carrière ont été professionnels et il était facile de travailler avec eux. Ils ont été gentils et très généreux de leur temps. Je n’aurais pu espérer meilleure équipe et meilleur groupe d’amis avec qui partager les six dernières années de ma vie. »

LeJean conclut sa carrière d’athlète en tant que détentrice du record canadien au lancer du disque F53 (12,83 m), du javelot (10,72 m) et du poids (4,76 m).