Rob Shaw croit que le meilleur joueur au monde peut être battu

Ce que Shaw n’a jamais fait est battre un des meilleurs joueurs de l’histoire du monde en quad

TORONTO – Depuis qu’il a commencé à jouer au tennis en fauteuil roulant en compétition il y a six ans, Rob Shaw s’est hissé parmi les 10 meilleurs joueurs du monde dans la catégorie quad et a gagné plusieurs tournois internationaux et nationaux. 

Ce que Shaw n’a jamais fait est battre un des meilleurs joueurs de l’histoire du monde en quad: David Wagner, des États-Unis.

Est-ce que cela pourrait se produire aux Jeux parapanaméricains 2019 qui débuteront le 23 août à Lima, au Pérou?

« David est le favori, mais il est rendu à un point dans sa carrière auquel il n’est plus aussi dominant que ce qu’il était habitué d’être », a dit Shaw, classé présentement neuvième au monde et gagnant de trois titres de l’ITF en 2019. 

« Je suis certain que l’âge a quelque chose à voir avec cela [Wagner a 45 ans]. Il est toujours très talentueux, mais il est définitivement plus vulnérable que jamais. Cela devrait donner du tennis très excitant. »

Shaw, qui a une fiche de 0-7 contre Wagner, admet qu’il devra capitaliser sur ses occasions s’il veut causer une surprise majeure.

« J’ai eu des matches serrés contre lui », dit-il. « Des matches dans lesquels vous devez être vraiment efficace; vous devez réussir ces coups faciles parce que vous savez qu’il ne ratera pas les siens non plus. »

La sélection de coups de Wagner est ce qui déroute principalement des adversaires.

« C’est sa simplicité », a poursuivi Shaw. « Il approche vraiment le jeu avec une mentalité calculée. Il n’essaie pas d’en faire plus que ce dont il a besoin. Son placement est phénoménal. Il n’essaie pas de trop en faire ou de frapper trop fort. Il comprend que vous n’avez pas à frapper des coups massifs fantastiques pour gagner des points. »

C’est la première fois que la catégorie quad sera incluse dans le programme des Jeux parapanaméricains. Pour Shaw, c’était dû depuis longtemps. Cinq des 15 meilleurs joueurs de quad dans le classement mondial proviennent des Amériques.

« C’est vraiment une étape positive dans la bonne direction pour nous », a dit Shaw. « C’est une reconnaissance que le niveau de compétition est très élevé et que nous méritons d’être sur la scène mondiale. Depuis que je joue, le niveau est élevé. Il n’y a pas de raison pourquoi il n’aurait pas pu être aux Jeux de Toronto. Ce n’était pas parce que notre habileté n’était pas suffisamment élevée. Ils n’ont pas réussi à faire du lobby avec succès. »

Shaw a entraîné le tennis de 15 à 21 ans, incluant le tennis debout et en fauteuil roulant. Il a été blessé dans un accident de plongeon à 21 ans, devenant partiellement paralysé du cou en descendant. Il a commencé à jouer au tennis en fauteuil roulant après son accident.

Il croit être un étudiant du jeu depuis un jeune âge, ce qui lui donne un avantage sur le court.

« Je pense que j’entreprends les matches avec une meilleure sensibilisation pour comment le sport fonctionne et je peux lire mes adversaires probablement un peu plus facilement », dit-il. « Je me trouve au bon endroit plus souvent qu’autrement. C‘est probablement mon point le plus fort, cette sensibilisation du court. »

À 29 ans et maintenant dans les meilleures années de sa carrière, Shaw sait que la balle est maintenant dans son camp pour mettre fin à un règne et peut-être en commencer un autre.