Le parataekwondo est devenu membre entier du Comité international paralympique en 2015. Plus tard la même année, le Comité paralympique canadien a accueilli Taekwondo Canada comme sport membre. Le parataekwondo fera ses débuts aux Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo, au Japon.

Les compétitions de parataekwondo impliquent deux disciplines Kyorugi (entraînement) et Poomsae (formes d’art martial).

En 2009, les premiers championnats du monde de parataekwondo de la WTF ont eu lieu à Baku, en Azerbaijan. Depuis 2009, les championnats du monde de parataekwondo de la WTF ont eu lieu à St- Pétersbourg, en Russie, en 2010, à Santa Cruz, à Aruba, en 2012, à Lausanne, en Suisse, en 2013, à Moscou, en Russie, en 2014 et à Samsun, en Turquie, en 2015. La participation aux championnats du monde a augmenté régulièrement.

Aussi, en 2009, Taekwondo Canada a organisé ses premiers championnats nationaux canadiens de parataekwondo, partageant une compétition entièrement intégrée avec les championnats canadiens annuels.

L’athlète canadienne Lisa Standeven a gagné quatre médailles d’or aux championnats du monde de parataekwondo. Anthony Cappello (K43) en a obtenu une de bronze aux championnats parapanaméricains de parataekwondo en 2016 et une autre de bronze en 2016 aux championnats européens de parataekwondo.

World Taekwondo est l’organisme mondial de régie, tandis que Taekwondo Canada est la Fédération nationale sportive.

Classification

À compter des Jeux paralympiques de Tokyo 2020, les athlètes de para-taekwondo participeront en kyorugi (déficiences des membres et athlètes avec un bras amputé) dans différentes catégories de poids pour les hommes et les femmes.

K41: Amputation des deux membres au-dessus des coudes

K42: Amputation d’un membre au-dessus du coude

K43: Amputation des deux membres sous les coudes

K44: Amputation d’un membre sous le coude

Taekwondo Canada logo

Taekwondo Canada

Visiter le site